Prêt auto : changez de voiture en toute quiétude

Vous économisez pour vous offrir une nouvelle voiture, mais il vous manque encore une somme conséquente ? Un prêt auto pourrait vous aider à concrétiser votre rêve sans plus attendre. Vous serez en mesure d’emprunter entre 1000 et 75 000 euros à un taux d’intérêt fixe pour financer uniquement l’achat de votre nouveau véhicule. À votre convenance, vous pourrez choisir une période de remboursement supérieure à 12 mois, mais qui n’excède pas 72 mois. Le TAEG, qui sera fixé en fonction de la durée du prêt et de la somme empruntée, se situera dans une fourchette de 1,50 % à 17,50 %.

credit auto
Prêt auto : changez de voiture en toute quiétude

Crédits à la consommation : la production bondit de 6,2 %

Les statistiques de l’Association Française des Sociétés Financières montrent que 9,83 milliards d’euros de crédits à la consommation ont été produits au cours du premier semestre de l’année 2017. Ce chiffre indique une progression de 6,2 % sur un an. Le crédit conso, qui permet d’évaluer la confiance des ménages, poursuit ainsi son redressement entamé en 2015.

Tandis que la totalité des prêts personnels s’est élevée à 3,44 milliards d’euros après une hausse de 7,5 %, le nombre de crédits renouvelables a chuté de 0,2 %. Les emprunts destinés à l’achat d’équipement ainsi qu’aux travaux d’amélioration pour le foyer ont produit 721 millions d’euros de crédits, ce qui équivaut à 4,7 % de plus. Néanmoins, ce sont les transactions (achats et locations) automobiles qui ont le plus contribué aux bons scores du crédit conso.

credit-conso
La production du crédit conso a bondit de 6,2 %

Quoique plombé par une régression de 17 % du crédit classique, le financement de véhicules neufs a bondi de 11,6 % pour atteindre 2,063 milliards d’euros. Il en est de même pour les voitures de seconde main, dont le financement a connu une hausse de 7,4 %. La plus forte progression a toutefois été notée dans le domaine de la LOA où les chiffres ont grimpé de 30,1 %. À elle seule, la location avec option d’achat a généré 1,461 milliard d’euros.

Le rachat de crédit et ses spécificités

Normalement, les particuliers qui cumulent plusieurs prêts choisissent un rachat de crédit pour réduire le montant total de leurs mensualités lorsque ces dernières pèsent trop lourd dans leur budget. Dépendant des attentes du client, l’établissement offrira 3 possibilités :

  1. Une faible mensualité pour une période de remboursement allongée (ce qui mène à une hausse du montant global)
  2. Une augmentation de la mensualité pour accélérer le processus de remboursement (chose assez rare)
  3. Un taux inférieur, si les conditions de marché le permettent
rachat-de-credit
Le rachat de crédit et ses spécificités

Occasionnellement, le prêteur peut vous proposer une « rallonge ». Si cette perspective peut vous sembler alléchante en prime abord, n’oubliez pas que l’emprunt nécessitera une somme plus élevée.

Les institutions bancaires et les établissements de crédit sont dans l’obligation légale de fournir un certain nombre d’informations essentielles à l’emprunteur. Depuis 2013, le prêteur est tenu de préciser formellement au client si le rachat de crédit entraînera une augmentation du montant total ou accroissement de la période de remboursement.

Par ailleurs, l’offre doit être accompagnée d’une fiche qui vous informe des conditions du rachat de crédit. Ce document contient également un tableau qui vous permet de faire la comparaison entre les spécificités financières de crédits et celles du rachat.

Crédit à la consommation : ce qu’il faut savoir

Pour un crédit à la consommation, le montant du prêt doit être compris entre 200 et 75 000 euros. Avant d’accepter votre demande, l’établissement prêteur devra effectuer un examen de votre dossier pour évaluer votre solvabilité. Indépendamment du montant de l’emprunt, un minimum de 3 mois est requis pour le remboursement. Tandis qu’un crédit supérieur à 3000 euros doit être honoré dans un délai ne dépassant pas 5 ans, cette période est réduite à 3 ans pour les montants de 200 à 3000 euros.

credit-responsable
Crédit à la consommation : ce qu’il faut savoir

Le cash reste le moyen privilégié de paiement

Tandis que le « Cash Report 2016 » clame que les espèces pèsent 44 % des opérations de paiement dans l’Hexagone, la BCE estime que 60 % des transactions se font en cash dans l’Union européenne. Au niveau mondial, ce pourcentage atteint 85 %.

Dévalorisée au Danemark et en Suède au profit des transactions par smartphone ou par carte bleue, l’utilisation du liquide est toujours favorisée en Allemagne. Pour CPoR Devises, le cash aurait encore de la popularité pour 6 bonnes raisons.

cash
Le cash reste le moyen privilégié de paiement

Premièrement, ce mode de paiement est exempt de taxes, qui sont prélevées lors d’une transaction par carte ou un retrait d’argent. Deuxièmement, les gens sont sereins à l’idée d’avoir du comptant sur eux, car les cartes bancaires représentent un risque. Dans un sondage de CPoR Devises effectué en 2014, 25 % des personnes interrogées ont révélé avoir échoué à retirer de l’argent d’un guichet automatique, tandis que 31 % ont dit ne pas avoir réussi à effectuer un paiement par carte bancaire.

Troisièmement, le cash permet à un particulier d’avoir un certain contrôle sur ses dépenses. Quatrièmement, cela offre un gage de sécurité par rapport aux cybercriminels. Cinquièmement, cela donne l’occasion à une personne de réfléchir à la meilleure méthode de thésaurisation pour ses économies. Finalement, cela permet de garder un contrôle sur ses informations personnelles.

Orange Bank sera lancé en juillet

Une innovation de taille est sur le point d’avoir lieu sur le secteur financier en France. Orange Bank, la banque mobile du géant français de la télécommunication, sera lancée en juillet. Orange, qui vise une clientèle de 2 millions de personnes pour son nouveau projet, compte fournir des services avantageux, dont un livret d’épargne rémunéré ainsi qu’un compte à découvert autorisé et exempté de frais à partir de l’utilisation des moyens de paiement. Les utilisateurs seront également libres de redéfinir les paramètres de leur carte bancaire ou de la désactiver en cas d’égarement.

orange
Orange Bank sera lancé en juillet

Le PIB français devrait progresser de 1,6 % en 2017 selon l’Insee

Dans un bilan trimestriel, l’Insee a évalué que la croissance s’accélérera en 2017. Après avoir progressé de 1,1 % en 2016, le PIB français devrait connaître un bond de 1,6 % durant l’année en cours. Toujours selon l’Insee, une croissance de 1,8 % est prévue dans la zone euro après la hausse de 1,6 % enregistrée en 2016. En tenant compte des critères BIT (Bureau International du Travail), le taux de chômage, qui  s’est établi à 10,0% au terme de l’année écoulée, devrait descendre à 9,4 %.

euro-870761_960_720
Le PIB français devrait progresser de 1,6 % en 2017 selon l’Insee