Assurance emprunteur : les éléments importants à connaître

L’octroi d’un crédit est étroitement lié à l’assurance emprunteur. En effet, afin de prévenir un éventuel risque d’impayé, les créditeurs exigent généralement que l’emprunt soit assorti d’une liste de garanties. Les assurances activées en cas de décès, de perte d’emploi, d’incapacité de travail et d’invalidité sont les couvertures les plus plébiscitées par les emprunteurs.

assurance-emprunteur.jpeg
Assurance emprunteur : tout ce qu’il faut savoir

Au niveau de la procédure qui entoure la souscription d’une assurance, voici les différents documents qui doivent vous être remis :

  1. Une fiche standardisée d’information

Cette dernière regroupe les différentes garanties proposées par l’organisme. Un cas de figure spécifique est aussi mis à votre disposition en guise d’exemple.

  1. La fiche personnalisée

Ce texte représente l’offre ajustée de l’assureur après l’étude complète de votre requête de crédit. Vous accèderez notamment à la liste mentionnant l’équivalence des garanties nécessaires si vous optez pour une délégation d’assurance. Vous l’aurez compris, c’est à ce niveau qu’une comparaison est possible entre les formules soumises par divers prestataires.

  1. La note descriptive épinglée au contrat

Cette feuille liste :

  • Les cotisations dues
  • Les conditions générales du contrat
  • Les risques couverts

 

  1. Le contrat d’assurance

Ce dossier indique les conditions selon lesquelles vous êtes couvert. Cela englobe le coût de la couverture, l’étendue de l’assurance ainsi que les exclusions, entre autres.

Crédit immobilier : quelles sont les conditions d’octroi ?

Avant de prendre un crédit immobilier pour financer votre projet d’acquisition, vous souhaitez en apprendre davantage concernant les conditions d’octroi ? L’Observatoire Crédit Logement vous dévoile tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Selon les derniers indicateurs du CSA, il semblerait que les taux moyens se sont établis à 1,55 % au mois d’avril. Pour une accession dans l’ancien, il faut compter 1,56 % et 1,63 % pour une acquisition dans le neuf. En détail, les taux fixes pratiqués sur le marché de la pierre sont de 1,40 % sur 15 ans, de 1,62 % sur 20 ans et de 1,90 % sur 25 ans.

credit-immo.jpeg
Les conditions d’octroi du crédit immobilier

Au niveau de la durée des prêts, vous pouvez étendre le remboursement de vos mensualités sur 213 mois. Cela représente environ 4.05 années de revenus.

Au niveau de l’apport personnel, il n’est pas obligatoire de faire une contribution de votre poche. Néanmoins, ce serait un atout qui pourrait faire pencher la balance de votre côté lorsque vous transmettrez votre demande de crédit immobilier.

Attention ! Il convient également de bien gérer votre compte bancaire et d’opter pour un emploi qui vous permette de bénéficier d’une stabilité professionnelle ainsi que d’un revenu confortable.

Pour en savoir davantage à ce sujet, laissez un commentaire.

Crédit : les anciens malades y accèdent plus facilement

Les anciens malades parviennent désormais plus facilement à accéder au crédit. C’est notamment grâce au droit à l’oubli qu’ils y parviennent. Ce dispositif a, pour rappel, été mis en place dans le cadre de la convention s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé le 14 février dernier. Les pathologies concernées sont, entre autres, le cancer et l’hépatite C. Il semblerait que la grille de référence de l’AERAS comprenne également une section destinée aux porteurs du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) désormais.

Affaire à suivre !

credit-aeras.jpeg
Profitez d’un crédit à l’aide de l’AERAS

Crédit consommation : profitez d’un TAEG exceptionnel

Réalisez vos projets à l’aide du prêt personnel de Sofinco. Cet établissement prêteur spécialisé dans le crédit consommation vous permet de bénéficier d’un Taux Annuel Effectif Global exceptionnel de 2,95 % seulement jusqu’au 26 juin prochain. À savoir que le TAEG ne représente pas le seul avantage de cette formule spéciale. En effet, il vous est également possible d’augmenter ou de baisser vos mensualités selon l’évolution de vos finances. Toutes les conditions sont réunies pour vous aider à gagner en agilité. Profitez donc sans plus attendre des clauses flexibles du contrat pour faire une bonne affaire !

taeg
Profitez d’un TAEG exceptionnel dans le cadre d’un crédit consommation

Crédit immobilier : misez sur la durée de remboursement

Ne laissez pas la hausse des taux d’intérêt du crédit immobilier freiner votre projet d’acquisition ! Le tarif pratiqué sur le marché de la pierre a certes augmenté, mais sachez que la remontée est modérée.

pret-immobilier
Profitez d’une longue durée de remboursement pour optimiser votre capacité d’emprunt

De plus, vous pouvez miser sur la durée de remboursement. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, cette dernière s’élève, en moyenne, à 213 mois.­­ Vous pouvez donc étendre le règlement de vos mensualités sur une longue période, cela améliorera votre capacité d’emprunt et de remboursement.

Pour obtenir plus de détails, veuillez laisser un commentaire.

Crédit immobilier : profitez des faibles taux d’intérêt

En matière de crédit immobilier, il ne faut pas uniquement retenir la hausse des taux d’intérêt, mais aussi, et surtout le fait que le tarif pratiqué sur le marché de la pierre soit toujours abordable. Du mois de mars au mois d’avril, les taux sont passés de 1,51 % à 1,55 % seulement. La progression n’est donc que de 0,04 %, ce qui est relativement minime. Du coup, cela ne devrait pas freiner vos projets d’accession immobilière.

taux-immobiliers.jpeg
Profitez de faibles taux d’intérêt dans le cadre d’un prêt immobilier

Cette conjoncture est également favorable si vous avez d’ores et déjà un prêt à l’habitat à votre actif. En effet, si les conditions d’octroi initiales comprennent un taux d’intérêt beaucoup plus important que le tarif appliqué par les banques en ce moment, il convient de procéder à une renégociation de crédit. Des économies considérables se trouvent à la clé de cette opération.

Cependant, sachez que votre organisme prêteur n’est nullement obligé de répondre à votre requête favorablement. Néanmoins, ne baissez pas les bras si vous faites face à un refus. En effet, comme alternative, il vous sera toujours possible de recourir à un rachat de crédits auprès d’un autre créditeur.

D’une façon ou d’une autre, il est possible de tirer profit des faibles taux d’intérêt. Lancez-vous !

Crédit immobilier : négociez le TEG

Le marché de la pierre connait plusieurs changements en ce moment. Les prix de l’immobilier ainsi que le taux d’intérêt du crédit augmentent au fil des mois. Si vous ne pouvez pas agir au niveau du coût du logement, sachez qu’il vous est possible d’intervenir concernant le Taux Effectif Global.

teg.jpeg
Négociez le TEG de votre crédit immobilier

Pour rappel, le TEG est constitué :

  • Du taux d’intérêt de base. Ce dernier est aussi connu sous le terme taux nominatif.
  • Des frais annexes. Cela comprend les charges générées par l’inscription ou encore le traitement des dossiers. Les commissions et rémunérations en font également partie.
  • Des primes d’assurance.

Sachez que les frais annexes sont négociables. Entretenez-vous avec le prêteur afin que ces derniers soient revus à la baisse. Attention ! Le créditeur n’est pas obligé d’accéder à votre demande. Optimisez votre requête en présentant un bon dossier. Un Contrat à Durée Indéterminée (CDI), des revenus stables ainsi qu’un apport personnel feraient sans aucun doute pencher la balance en votre faveur.

Au niveau de l’assurance, il vous est possible de faire des économies en optant pour des garanties proposées par une délégation. Comparez les offres de plusieurs prestataires pour dénicher le Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA) le plus abordable.

S’il vous faut plus d’informations, n’hésitez pas à laisser un commentaire.