Primo-accession : comment améliorer sa capacité d’emprunt ?

Selon le dernier rapport de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, il semblerait que certains ménages désireux de se lancer dans une primo-accession sont progressivement exclus du marché de la pierre. Le manque d’apport personnel et les revenus jugés trop modestes par les banques en seraient, entre autres, la cause. En effet, la solvabilité de certains emprunteurs est faible comparativement au prix de vente fixé par les propriétaires.

capacite-d-emprunt.jpeg
Les astuces à mettre en pratique pour améliorer votre capacité d’emprunt dans le cadre d’un crédit immobilier
  • Primo-accédants, malgré tout, sachez que diverses astuces sont envisageables pour améliorer votre capacité d’emprunt. Pensez notamment à :
  • Diminuer vos dépenses au maximum. Évitez tout achat superflu ! Vous serez ainsi en mesure de constituer des économies.
  • Vérifier votre éligibilité aux aides de l’État. Plusieurs dispositifs ont été mis en place pour faciliter l’accès à la propriété aux primo-accédants. De plus, vous ne le savez peut-être pas, mais un Prêt à Taux Zéro est considéré comme étant un apport personnel.
  • Procéder à une simulation d’emprunt auprès de divers organismes prêteurs. Vous accèderez alors au Taux Effectif Global (TEG) le plus abordable. Moins le prêt immobilier comportera de frais annexes, plus cela vous sera avantageux. Pour diminuer le coût de l’emprunt et améliorer votre solvabilité, faites également jouer la concurrence entre les assureurs. Mettez-vous en quête du Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA) le moins élevé.
  • Négocier les taux immobiliers et la durée de remboursement du crédit avec le prêteur.
  • Recourir aux services d’un courtier spécialisé pour profiter de son expérience et de la bonne relation qu’il entretient avec les organismes prêteurs. Cela peut être serviable au moment de la négociation.
Advertisements

Crédits aux particuliers : la production notée au mois d’octobre

La Banque de France a fait le point sur la production des crédits aux particuliers au cours du mois d’octobre. Il semblerait que le taux de croissance de ce type d’emprunt soit dynamique. La BdF note une progression de 6,4 % durant cette période, contre 6,3 % le mois précédent.

credits-aux-particuliers
La production des crédits aux particuliers durant le mois d’octobre

L’accélération au niveau de l’encours des crédits à la consommation (+ 6,5 %) et de l’octroi des prêts à l’habitat (+ 6,2 %) y est pour beaucoup.

Consultez le rapport complet de la Banque de France pour recueillir plus de détails à ce sujet.

Prêt à l’habitat : les taux immobiliers affichent une tendance baissière

Les derniers indicateurs de l’Observatoire Crédit Logement/CSA ont récemment été publiés. Selon les statistiques communiquées par cette institution, il semblerait que les taux d’intérêt liés au prêt à l’habitat affichent une tendance baissière. La diminution notée est cependant légère. En effet, le tarif moyen pratiqué sur le marché de la pierre est passé de 1,55 % en octobre à 1,54 % en novembre. En détail, sachez que pour une accession dans le neuf, il faut compter 1,62 % et 1,55 % pour un achat dans l’ancien.

taux-immobilier.jpeg
L’évolution des taux immobiliers en novembre

Comme vous pouvez le constater et selon l’Observatoire Crédit Logement, les taux d’intérêt sont restés stables depuis le mois d’avril. D’un mois à l’autre, le tarif a évolué d’un point de base seulement. C’est la même tendance qui se dessine au niveau de la durée de remboursement. Cette dernière a été fixée à 219 mois en novembre, contre 217 mois en octobre dernier.

Étant donné que les conditions d’octroi du prêt à l’habitat ne s’améliorent pas alors que le prix du logement augmente, les demandes de financement diminuent, indique le CSA.

Vu la restructuration qui aura lieu au niveau des aides de l’État l’an prochain, cette situation ne risque pas de s’améliorer.

Affaire à suivre, restez connecté !

Le marché de l’immobilier est très productif en 2017

Le marché de l’immobilier se porte bien en 2017. Un record de transactions est d’ailleurs à noter au niveau de ce secteur d’activité. L’achat de logements neufs et anciens aurait progressé de 10 %. 1 478 000 opérations immobilières ont notamment été conclues. Le nombre de crédits logement octroyés s’élève ainsi à 223 milliards d’euros selon un article publié sur votreargent.lexpress.fr.

immobilier
Le secteur de l’immobilier est très dynamique cette année

Rien qu’au mois d’octobre, la progression du crédit logement était de 6,2 %. Cela comprend également les transactions portant sur la renégociation de prêt. Ces dernières sont restées plus ou moins stables. C’est ce qui ressort du rapport de la Banque de France au sujet de la production des crédits aux particuliers.

Néanmoins, bien que le marché de la pierre soit en bonne santé pour l’instant, le courtier Cafpi prévoit une baisse générale au niveau des ventes immobilières. Un sondage réalisé par l’Institut Français d’Opinion Publique (Ifop) fait d’ailleurs ressortir les obstacles à l’acquisition d’un logement. Parmi eux se trouvent la hausse des taux d’intérêt, les frais de notaires ainsi que les autres dépenses qu’implique l’achat d’un logement. Celles-ci sont trop élevées selon les interviewés.

Si vous avez des questions à ce sujet, pensez à laisser un commentaire.

Demande de crédit logement et primo-accession : les prévisions pour 2018

Cafpi a récemment émis des prévisions concernant la demande de crédit logement de la part des primo-accédants en 2018. Selon ce courtier en immobilier, il semblerait qu’une baisse soit à prévoir dans ce secteur d’activité. La disparition de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) ainsi que la restructuration du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en seraient notamment les causes.

credit-immobilier
Les demandes de crédit logement issues des primo-accédants risquent de diminuer l’an prochain

Cafpi estime notamment que la suppression de l’APL « porterait un coup dur aux ménages modestes, et conduirait à l’exclusion d’une frange non négligeable de la population, estimée à 10% des primo-accédants ».

Le recentrage du PTZ affecterait également la solvabilité des foyers désireux d’accéder à la propriété pour la première fois. Pour rappel, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018, le Prêt à Taux Zéro sera reconduit jusqu’en 2019 dans le neuf. Néanmoins sur le marché de l’ancien, le PTZ ne sera plus accessible dans les zones A, A bis et B1.

Si vous envisagez d’acquérir votre propre résidence principale, il serait judicieux de lancer votre demande de financement avant la fin de 2017. Ainsi, vous pourrez bénéficier des aides de l’État pour couvrir les frais d’achat.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire dans la case ci-dessous.

Crédit consommation : la production du prêt renouvelable est en hausse

Le marché du crédit consommation est en bonne santé. C’est ce que l’on peut retenir du dernier rapport émis par l’Association française des Sociétés Financières (ASF). Annuellement, soit d’octobre 2016 à 2017, l’ASF a noté une croissance de 7,1 % au niveau de la production de ce type d’emprunt.

D’ailleurs, tous les secteurs affichaient une tendance haussière en octobre, même le crédit renouvelable. Après avoir subi une baisse de 1,3 % en septembre, cette prestation a gagné du terrain le mois suivant. L’encours des prêts reconstituables a notamment progressé de 1,4 % durant cette période.

credit-renouvelable.jpeg
La production des crédits renouvelables est en hausse

Les statistiques de l’Association française des Sociétés Financières sont également positives pour les autres formes de crédit consommation. Selon les données issues de cette institution, il apparait que les financements affectés à l’acquisition d’automobiles neuves s’avèrent être le principal moteur de ce secteur d’activité. En effet, la Location avec Option d’Achat (LOA) compte la plus grande marge de progression (+28,7 %).

On retrouve ensuite les emprunts rattachés au financement des biens d’équipement du foyer. La production de ces derniers a fait un bond de 8,8 %.

Quant au développement du prêt personnel, il est assez léger. L’ASF constate une croissance de 1,4 % seulement à ce niveau.

Affaire à suivre, restez connecté !

Un crédit gratuit pour effectuer ses achats de Noël

Disposant d’un budget serré, vous êtes en quête de bons plans afin de réaliser vos achats de Noël ? Dans ce cas de figure, le financement idéal semble être le crédit gratuit. Cette formule ne vous est pas familière ? Sachez qu’un prêt est considéré comme étant gratuit s’il ne comporte aucun taux d’intérêt. Ainsi, les fonds que vous remboursez sont équivalents à la somme empruntée. Cependant, attention ! Il se peut que vous ayez à régler des frais de dossier.

Financez vos achats de Noël à l’aide d’un crédit gratuit

Malheureusement, tous les commerçants ne proposent pas cette facilité de paiement. Comme alternative, un prêt personnel ou un crédit renouvelable demeurent envisageables. Certains vendeurs en font d’ailleurs mention sur le lieu de vente. Malgré tout, soyez vigilant ! Un crédit vous engage et doit être remboursé, vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager. Il serait judicieux d’établir un budget prévisionnel avant d’aller à la chasse aux cadeaux de Noël.

Pour être en mesure de conclure de bonnes affaires durant les fêtes, comparez les prix et faites jouer la concurrence entre les prestataires. À cette période de l’année, il vous sera certainement possible d’accéder à des articles soldés. Jetez, par exemple, un œil aux ventes privées, on y déniche souvent des biens de consommation à petit prix.