Immobilier : les changements financiers qui auront lieu en 2018

En matière d’immobilier, plusieurs changements auront lieu en 2018. Parmi les modifications qui seront apportées à ce secteur d’activité se trouvent :

  • La domiciliation de revenus lorsque vous prenez un prêt à l’habitat

En 2018, les souscripteurs de prêt immobilier qui accepteront de procéder à la domiciliation de leurs revenus auprès d’un établissement prêteur spécifique durant 10 ans devront en contrepartie obtenir des avantages. Cela comprend, par exemple, un emprunt à un taux préférentiel. À savoir qu’une clause devra être rédigée à cet effet dans le contrat.

immobilier.jpeg
Les changements qui auront lieu dans le secteur immobilier en 2018
  • La reconduction des dispositifs fiscaux censés faciliter l’accès à la propriété

Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit la reconduction du Prêt à Taux Zéro et du dispositif de défiscalisation de la loi Pinel jusqu’en 2021. Néanmoins, le périmètre géographique sur lequel ces dispositifs fiscaux seront applicables sera considérablement réduit.

  • La possibilité de procéder à la résiliation annuelle de son assurance emprunteur

Grâce à la loi Bourquin, les détenteurs d’un crédit logement auront l’opportunité de résilier leur assurance emprunteur à chaque date d’anniversaire. C’est valable à condition que les emprunteurs dénichent une couverture présentant une équivalence de garantie.

Pour en savoir plus à propos de l’un des points mentionnés ci-dessus, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Advertisements

Primo-accession : les astuces pour dénicher un prêt immobilier au meilleur tarif

Vous envisagez de procéder à une primo-accession à l’aide d’un crédit ? Voici quelques conseils à mettre en pratique pour décrocher un taux intéressant :

primo-accession
Accédez à un prêt immobilier au meilleur taux
  • Procédez à une simulation auprès de multiples organismes prêteurs régionaux. Les tarifs diffèrent selon les banques. Ce sera l’occasion de faire jouer la concurrence dans le but d’accéder au Taux Effectif Global (TEG) le plus abordable.
  • Veuillez présenter un bon dossier au prêteur lorsque vous lancez votre demande de crédit logement. Cela comprend des éléments tels qu’un contrat à durée indéterminée (CDI), des revenus réguliers, un compte bancaire bien géré et aucun fichage à la Banque de France, entre autres. Un bon profil d’emprunteur vous permettra de négocier les clauses de votre contrat plus facilement.
  • Vérifiez votre éligibilité au Prêt à Taux Zéro avant le 1er janvier 2018. Dès l’an prochain, les conditions d’octroi du PTZ seront moins souples, autant en profiter maintenant !
  • Comparez les offres d’assurance emprunteur. De grosses économies sont réalisables au niveau du Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA).

Pour toute aide requise, pensez à faire appel aux services d’un courtier en immobilier. Ce professionnel vous permettra, contre une rémunération, d’obtenir un prêt à un taux d’intérêt intéressant pour financer votre résidence principale.

Tarifs bancaires : comparez-les gratuitement !

Vous souhaitez profiter d’un service bancaire à moindre coût ? Pour ce faire, comparez les tarifs bancaires en vous rendant sur le site tarifs-bancaires.gouv.fr. Cette plateforme mise en place par le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) vous donne la possibilité de faire le point sur les principaux frais facturés par les différents établissements financiers situés dans votre région. Le comparateur est simple d’utilisation ; il vous suffit de :

  1. Choisir un type d’établissement en particulier ;
  2. Sélectionner votre département ;
  3. Spécifier les services à comparer.

Pour toute assistance requise, laissez un commentaire !

tarif-bancaire.png
Comparez les tarifs bancaires pratiqués dans votre région

Rénovation énergétique : les aides financières envisageables

Soucieux de l’environnement et désireux de réduire la facture énergétique de votre bien immobilier, vous souhaitez procéder à une rénovation énergétique ? Sachez qu’il vous est possible de compter sur plusieurs aides financières, dont celles mises en place par l’État.

renovation-energetique.jpeg
Rénovation énergétique du logement : les aides disponibles

Voici un aperçu des dispositifs susceptibles de vous aider, en tant que particulier ou bailleur social, à améliorer la qualité environnementale de votre logement :

  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • L’éco-prêt logement social (éco-PLS) ;
  • Le partage des économies de charges entre le propriétaire et le locataire ;
  • Le programme Habiter Mieux de l’Anah (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) ;
  • Les aides liées à la précarité énergétique, dont le chèque énergie et les certificats d’économie d’énergie destinés à la lutte contre la précarité ;
  • Les aides locales issues par votre Conseil régional, votre Conseil départemental, votre intercommunalité (communauté urbaine/d’agglomération/de communes) et votre commune.

Pour en apprendre plus au sujet de ces différents dispositifs et pour vérifier votre éligibilité à ces derniers, rendez-vous sur le site Rénovation Info Service. Les coordonnées d’un conseiller expert y sont disponibles. Avant de le contacter, pensez à vous munir de votre dernier avis d’imposition.

Pour toute information supplémentaire à ce sujet, laissez un commentaire.

Caution bancaire : la banque a-t-elle le droit de vous l’exiger ?

Vous vous demandez si la banque peut vous imposer une caution bancaire lorsque vous lancez une demande de crédit immobilier ? Selon la direction de l’information légale et administrative, il semblerait que oui.

caution-bancaire.jpeg
Les détails à connaitre concernant la caution bancaire

C’est notamment le cas lorsque votre dossier présente des risques d’impayés. La caution bancaire fera alors office de garantie pour le prêteur. Si vous ne parvenez plus à régler vos mensualités, le créditeur fera appel à la personne ou à l’organisme qui se porte garant pour vous pour payer les sommes dues à votre place.

Épargne : le point sur l’encours au Livret A et au LDDS

La Caisse des Dépôts et Consignations a récemment fait le point sur deux produits d’épargne, le Livret A et le LDDS. Selon les données publiées par la CDC, il semblerait que la collecte enregistrée par le Livret A (271,7 milliards d’euros) et le livret de développement durable et solidaire (2,41 milliards d’euros) affiche une tendance haussière depuis le début de l’année.

epargne
Le point sur l’encours au Livret A et le LDDS

Fin août dernier, l’encours à ces deux types de placement défiscalisé atteignait 375,5 milliards d’euros, au total.

Affaire à suivre !

Un crédit pour acheter vos biens de consommation

Achetez les biens de consommation qu’il vous faut à l’aide d’un crédit. Acquisition d’une voiture, d’une chaudière, d’appareils high-tech et d’électroménagers, profitez-en pour réaliser les projets perso qui vous tiennent à cœur.

credit-conso
Achetez vos biens de consommation à l’aide d’un crédit

Comment trouver la bonne formule ? C’est simple, pour commencer, il convient de faire la liste de tous les objets dont vous avez besoin. Estimez la somme approximative qu’il faut pour couvrir les frais d’achat et, ensuite, procédez à une simulation crédit. Ce calcul vous permettra de fixer le capital, la durée de remboursement et les mensualités qui conviennent le mieux à votre situation. Vous pouvez renouveler l’opération autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que vous trouviez le Taux Annuel Effectif Global adapté. Le TAEG idéal est celui qui vous laisse suffisamment de reste à vivre une fois les mensualités réglées. Un budget prévisionnel vous aidera certainement à y voir plus clair.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre seul, tournez-vous vers un conseiller. Ce dernier vous guidera tout au long de la procédure, de votre demande de crédit jusqu’à la fin de votre contrat. Pensez également à consulter les informations précontractuelles soumises par le créditeur afin de vérifier que toutes les conditions d’octroi correspondent à vos attentes.