Crédit à la consommation : ce qu’il faut savoir

Pour un crédit à la consommation, le montant du prêt doit être compris entre 200 et 75 000 euros. Avant d’accepter votre demande, l’établissement prêteur devra effectuer un examen de votre dossier pour évaluer votre solvabilité. Indépendamment du montant de l’emprunt, un minimum de 3 mois est requis pour le remboursement. Tandis qu’un crédit supérieur à 3000 euros doit être honoré dans un délai ne dépassant pas 5 ans, cette période est réduite à 3 ans pour les montants de 200 à 3000 euros.

credit-responsable
Crédit à la consommation : ce qu’il faut savoir

Rachat de crédit : quelques points importants

Si le remboursement de vos multiples emprunts pèse trop lourd dans votre budget mensuel, vous pouvez, en dernier recours, contracter un rachat de crédit auprès d’une société spécialisée. En regroupant tous vos prêts, vous n’aurez affaire qu’à un unique locuteur, ce qui simplifiera la gestion de vos mensualités. Vous aurez la possibilité de réduire le montant de vos dépenses mensuelles, mais cela allongera la durée de remboursement et entraînera une hausse de la somme totale due. Alors, prenez le temps de réfléchir aux conditions les plus adaptées à votre situation financière.

credit-responsable
Rachat de crédit : quelques points importants

Les TPE ont difficilement accès aux crédits

Si les faibles taux d’intérêt ont permis à plusieurs entreprises de contracter des emprunts, cela n’a pas été aussi fructueux pour les TPE (très petites entreprises).

Le dispositif fiscal de suramortissement, mis en place en 2015, étant arrivé à son terme, le mois de février 2017 a vu une hausse de 2,8% du nombre de crédits accordés aux PME. En mars, les prêts d’équipement en cours ont grimpé de 6,3 %. Cependant, ces progressions globales ne reflètent pas la tendance en ce qu’il s’agit des entreprises à moins de 10 employés.

credit-en-ligne
Les TPE ont difficilement accès aux crédits

Selon la Banque de France, 82 % des demandes des TPE, soit une baisse de 3 % par rapport au 4e trimestre de 2016, ont été acceptées depuis janvier. Par opposition, les PME ont reçu une réponse positive dans 94 % des cas. Le bilan trimestriel est d’autant plus accablant pour les TPE vu que le nombre d’entre elles bénéficiant des crédits de trésorerie est passé de 70 % (fin 2016) à 66 %. L’écart est également flagrant ici, car les PME sont parvenues à contracter cet emprunt dans 82 % des cas.

Les raisons de cette disparité sont multiples. D’une part, les banques sont réticentes à l’idée d’accorder un prêt aux TPE, car la relative instabilité de ces dernières accroît le risque financier. D’autre part, la fermeture de plusieurs agences bancaires répandues en France n’a pas arrangé les affaires des TPE. Selon François Asselin, président de la CPME, « Cette moindre proximité sur le terrain va complexifier les relations entre les banques et les très petites entreprises ».

L’introduction d’un fonds de garantie a notamment été faite pour remédier aux problèmes des TPE.

La France va profiter de la chute de la livre sterling

La chute de la livre sterling pourrait finalement se révéler positive pour la France. En effet, l’affaiblissement de la devise britannique serait en passe de permettre à l’Hexagone de prendre la place de 5e puissance mondiale aux dépens du Royaume-Uni. Ce classement est actuellement dominé par les États-Unis, suivis de la Chine, le Japon et l’Allemagne. Quatrième il y a deux décennies de cela, l’économie française a certes connu une baisse de régime, mais cela n’a pas été aussi conséquent que les dégradations encourues par les Japonais et les Allemands.

taux
La chute de la livre sterling va profiter à la France

 

Immobilier : la hausse des taux connaît un frein

Selon les chiffres du Crédit Logement-CSA, les taux sur le marché de l’immobilier, qui accusaient une hausse constante depuis l’entame de l’année 2017, se sont stabilisés. Bien qu’en général, ces derniers aient grimpé à 1,56 % (une progression de 0,01 % par rapport à avril), ceux des prêts de longue durée ont chuté. Tandis que les taux sont retombés à 1,60 % pour les crédits accordés sur une période de 20 ans, ils ont baissé jusqu’à 1,87 % pour les prêts alloués sur 25 ans. Ceci indique, à titre de comparaison avec 2016, que la tendance s’est inversée.

capacite-demprunt-credit-immobilier
Les taux immobiliers se sont stabilisés

En mai, la production de crédit immobilier, qui a été affectée par la légère chute des taux, se situait à hauteur de 59,2 %. Les statistiques du Crédit Logement-CSA montrent qu’un changement des prix a également influé sur la demande dans la capitale et les grandes villes. Qu’en est-il pour les mois à venir ? Les notaires prévoient une flambée des prix à Paris cet été. Selon eux, la valeur du m2 pour un logement ancien pourrait tourner autour des 8,800 €, ce qui est synonyme d’une progression annuelle de 7 %. Le constat est le même pour les grandes villes, où les prix prendront l’ascenseur.

Le crédit automobile a grimpé de 4,9 % en avril

Les statistiques de l’Association française des sociétés financières (ASF) montrent que la production de crédit automobile, qui inclut à la fois les LOA et les prets auto affectés, n’en finit plus d’augmenter. En effet, le financement des véhicules neufs, qui a respectivement grimpé de 19,6 %, 7 % et 9,2 % en janvier, février et mars a poursuivi sur cette lancée en avril. Vers la fin de ce mois, la production du financement automobile a été sujette à une progression de 4,9 % pour atteindre 721 millions d’euros.

voiture-achat-bien-choisir
Le crédit auto a grimpé de 4,9 % en avril 

Si les crédits alloués pour le financement des véhicules d’occasion ont augmenté de 3,7 %, on ne peut pas en dire autant des prêts affectés pour les automobiles neuves, qui ont régressé de 21 %. Ainsi, ce sont les Locations avec Option d’Achat qui ont donné de l’impulsion à la progression du crédit automobile au mois d’avril. Malgré un ralentissement notable par rapport à février (24,6 %) et mars (26,9 %), les LOA ont continué à détonner avec un bond de 18,8 % en avril.

Le fonctionnement d’une LOA est simple, vous louez un véhicule, que vous pouvez acheter sur le long terme. En revanche, le crédit auto affecté est un prêt uniquement lié à l’achat d’une voiture.

France : l’économie respire à nouveau

Selon les chiffres de l’Institut national de la statistique et des études économiques, la confiance est revenue en France au sein des ménages. Ces derniers ont suivi le pas des entreprises en se montrant relativement optimistes par rapport à leur condition financière. Ils croient également en une amélioration de la situation économique à l’avenir. Le niveau de confiance des ménages n’avait plus été aussi haut depuis 2007. Ainsi, le taux de croissance enregistré au cours du premier trimestre 2017 a été réévalué positivement par l’Insee.

pouvoir-dachat
La confiance est revenue au sein des ménages