Le pouvoir d’achat des primo-accédants augmente

Selon une analyse menée par le courtier Cafpi, il semblerait que le pouvoir d’achat des primo-accédants soit en hausse. La preuve, le nombre d’années de revenus qu’il faut aux emprunteurs désireux d’accéder à la propriété pour la première fois s’élevait à 4,25 ans en octobre dernier, contre 4,38 en septembre.

pouvoir-d-achat-immobilier
Les primo-accédants disposent d’un meilleur pouvoir d’achat

À savoir que si la majorité des emprunteurs s’avèrent être des primo-accédants, c’est parce qu’ils profitent toujours des aides de l’État, dont le Prêt à Taux Zéro (PTZ) et le dispositif de défiscalisation de la loi Pinel.

Advertisements

Les primo-accédants utilisent les aides de l’État pour accéder à la propriété

Selon un article publié sur Meilleurtaux.com, il semblerait que bon nombre de primo-accédants ne pourraient accéder à la propriété sans les aides de l’État. Et pour cause, seuls leurs revenus ne leur permettent pas de financer l’intégralité de l’acquisition immobilière.

primo-accession.png
Les aides de l’État permettent aux primo-accédants de financer leur résidence principale

Parmi les modes de financement les plus sollicités par les emprunteurs se trouvent le Prêt à l’Accession Sociale (PAS) et le Prêt à Taux Zéro (PTZ). Selon le courtier en immobilier, il s’avère que 70 % des primo-accédants ont simultanément eu recours à ces prêts aidés afin de financer une acquisition dans le neuf en 2016.

Le pouvoir d’achat immobilier des ménages augmente en France

Le nombre de transactions immobilières conclues au cours de ces derniers mois avait rarement été aussi élevé. C’est ce qu’indique un article publié par le courtier Meilleurtaux.com. D’ailleurs, selon cette source, il semblerait que 934 000 ventes ont été réalisées au cours du mois d’août. C’est la preuve que le pouvoir d’achat immobilier des ménages augmente.

pouvoir-d-achat-immobilier
Le point sur le pouvoir d’achat immobilier des Français

Le comportement des particuliers l’atteste également. En effet, alors que les taux d’intérêt pratiqués sur le marché de la pierre ont recommencé à augmenter fin 2016, les emprunteurs ne se sont pas faits plus rares. Bien au contraire, certains primo-accédants et investisseurs ont décidé d’accélérer les démarches entourant une acquisition immobilière.

Cela a permis de booster le marché. Au cours du premier semestre de 2017, le crédit logement affichait une croissance annuelle de 88 %. Durant cette période, ce secteur d’activité avait notamment généré 193 milliards d’euros.

Qu’en est-il de vous, êtes-vous parmi ceux qui ont concrétisé leur projet immobilier ? Si ce n’est pas encore le cas, sachez que vous avez tout intérêt à vous activer. En effet, les taux d’intérêt liés au prêt à l’habitat sont encore relativement faibles. Quant à la durée de remboursement accordée par les créditeurs, elle est relativement longue. Enfin, les aides de l’État censées favoriser l’accès à la propriété sont toujours accessibles.

Le budget à prévoir pour l’organisation d’un mariage

C’est fait, il vous a enfin demandé de l’épouser ? Je vous présente toutes mes félicitations. Désormais, place à l’organisation du mariage ! Comptez environ 14 mois pour les préparatifs. Au niveau du budget, prévoyez environ 12 000 euros si vous envisagez de convier une centaine d’invités à votre réception.

credit-mariage
Mariage : le budget à prévoir pour financer la réception

En détail, sachez qu’il faut, en moyenne, débourser :

  • Entre 500 et 10 000 euros pour la salle où vous souhaitez organiser la fête. Le tarif varie selon le lieu de réception (salle municipale/ château),
  • Entre 400 et 2 000 euros pour acheter la robe de mariée,
  • Entre 200 et 500 euros pour habiller le marié convenablement,
  • Entre 40 et 50 euros par invité pour le repas,
  • 800 euros pour la création des faire-part,
  • 600 euros pour un photographe professionnel,
  • 500 euros pour les dragées,
  • 100 euros pour se procurer les alliances,
  • 400 euros pour assurer l’ambiance. Cela comprend la prestation d’un DJ ou d’un orchestre, par exemple.

Il est difficile de fixer un budget pour la décoration. Selon moi, cela dépend du thème choisi. Certains concepts sont assez simples, alors que d’autres, relativement complexes…

Pour couvrir tous ces frais, n’hésitez pas à solliciter l’aide financière de vos proches. Sinon, sachez que les organismes prêteurs proposent des offres de prêt sur mesure pour ce type d’évènement.

Faites appel à un wedding planner si vous ne parvenez pas à gérer les préparatifs seuls. Certes, cela alourdira votre budget, mais vous serez ainsi en mesure de profiter pleinement de votre mariage.

Assurance emprunteur en cas de décès : le fonctionnement

Pourquoi faut-il souscrire une assurance emprunteur lorsque vous prenez un crédit immobilier ? En cas de décès, par exemple, l’assureur règle les mensualités à votre place. Cela peut soit être en partie, soit totalement. Le remboursement des échéances dépend de la couverture souscrite. Attention ! Dans certains cas spécifiques, un suicide ou une maladie non déclarée dans la fiche médicale, par exemple, l’assureur peut refuser de prendre en charge le capital restant dû.

assurance-emprunteur
Assurance emprunteur : les infos pratiques

Néanmoins, s’il n’y a aucune anomalie de ce genre, les proches, notamment les héritiers du défunt n’auront pas à gérer le remboursement du prêt à l’habitat contracté pour acheter le logement. Les bénéficiaires pourront profiter du bien comme bon leur semble dès que les mensualités du crédit seront réglées par l’assureur.

C’est ce qui est d’ailleurs stipulé dans l’article L121-10 du Code des assurances :

« En cas de décès de l’assuré ou d’aliénation de la chose assurée, l’assurance continue de plein droit au profit de l’héritier ou de l’acquéreur. »

Si vous avez des doutes concernant le mode d’emploi de l’assurance emprunteur dans le cadre d’un décès, tournez-vous vers l’Assurance Banque Épargne Info Service (ABE IS).

Des experts vous fourniront une réponse dans les plus brefs délais.

Investissement locatif : le moyen de réduire le prix d’achat

Vous envisagez de procéder à un investissement locatif ? C’est une excellente idée ! En achetant un bien immobilier et en le louant, vous bénéficierez d’un revenu complémentaire à travers les loyers. Vous pourrez faire usage de ces derniers afin de couvrir une partie des mensualités.

investissement-locatif.jpeg
Procédez à un investissement locatif à moindre coût

Ce n’est pas l’unique moyen de minimiser le prix d’achat. Au lieu d’acheter un logement neuf, préférez un bien immobilier qui nécessite des travaux. Certes, vous ne pourrez pas le mettre en location immédiatement, mais vous débourserez beaucoup moins pour accéder à la propriété.

Puis, la majorité des investisseurs optent pour un bien clé en main. En sélectionnant un logement avec des travaux, vous aurez plus de choix vu qu’il y a plus d’offres que de demandes dans ce secteur d’activité.

L’important, c’est de bien choisir le logement. Il convient, par exemple, d’acheter un appartement, un studio ou une maison dans les zones où des développements sont prévus. Plus il y aura des services autour, plus cela attirera les locataires. Vous serez alors en mesure d’augmenter le prix du loyer.

Puis, vous pouvez aussi compter sur la loi Pinel pour profiter d’une défiscalisation. Pour en apprendre plus à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Investissement locatif : pourquoi se lancer en 2017 ?

Dans le cadre du projet de loi de finances 2018, les aides de l’État entourant l’investissement locatif seront restructurées l’an prochain. Pour bénéficier de tous les avantages qu’offre la loi Pinel actuellement, il convient d’effectuer ce type de placement avant la fin de 2017.

investissement-locatif
Procédez à un investissement locatif en 2017

Pour rappel, le dispositif de défiscalisation vous donne l’opportunité de profiter d’un avantage fiscal susceptible d’atteindre 63 000 euros. La réduction d’impôt dépend du nombre d’années durant lesquelles vous envisagez de mettre votre bien en location. Cela peut être de 6, 9 ou 12 ans.

Rendez-vous sur le portail d’informations dédié à la loi Pinel pour en apprendre davantage à ce sujet.