Prêt immobilier à taux fixe : le barème atteint

Vous vous demandez où en sont les taux d’intérêt en matière de prêt immobilier ? Selon les données issues du site Cbanque.com, il semblerait que le taux de l’usure ait diminué au cours du troisième trimestre. Il est désormais fixé à 3,09 %. C’est notamment le cas pour les emprunts octroyés sur 10 à 20 ans. Quant aux tarifs pratiqués sur le marché de la pierre, ils affichent tous une tendance haussière. Il faut notamment compter 1,25 %, 1,57 %, 1,78 % et 1,98 % respectivement sur 10, 15, 20 et 25 ans.

taux-immobilier
Crédit immobilier à taux fixe : le point

Prêts locaux à taux bonifiés : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez entendu parler des prêts locaux à taux bonifiés, mais ne savez pas ce que c’est ? C’est le Prêt à Taux Zéro mis en place par les banques pour soutenir les primo-accédants qui ne sont pas éligibles au PTZ de l’État. Plusieurs organismes prêteurs régionaux ont décidé de mettre en place ce genre de prestations afin d’attirer ce type d’emprunteur.

ptz.png
À la découverte des prêts locaux à taux bonifiés 

Les caractéristiques des prêts locaux à taux bonifiés diffèrent quelque peu de celles du PTZ originel. Le taux d’intérêt n’est pas toujours nul, par exemple. Ce dernier varie entre 0 % et 1 %. Quant au capital octroyé, il est généralement compris entre 10 000 et 30 000 euros. Le règlement des mensualités peut alors être étalé sur 15 à 20 ans.

À savoir que les organismes prêteurs ne proposent pas tous un tel prêt immobilier. Ce sont surtout les créditeurs localisés dans le sud de la France ainsi que dans le grand Ouest qui ont commencé à l’accorder. À présent, il est plus probable d’accéder aux prêts locaux à taux bonifiés en Rhône-Alpes ou encore en Île-de-France selon un article publié sur Meilleurtaux.com.

Si vous avez des questions concernant cet emprunt, n’hésitez pas à laisser un message dans la case commentaire ci-dessous.

Projet immobilier : optimisez votre capacité d’emprunt !

Primo-accédants, vous comptez recourir à un prêt à l’habitat afin de concrétiser votre projet immobilier ? Sachez qu’il vous est possible d’optimiser votre capacité d’emprunt !

 

cap
Les astuces pour améliorer votre capacité d’emprunt

Pour améliorer votre solvabilité, pensez à :

  • Présenter votre meilleur profil au prêteur. Cela comprend un Contrat à Durée Indéterminée (CDI). Un relevé bancaire qui ne comporte aucun découvert représente également un point positif. Un apport personnel excédant 10 % du montant de l’opération immobilière serait également susceptible de faire pencher la balance en votre faveur.
  • Vérifier votre éligibilité au Prêt à Taux Zéro. Le PTZ peut couvrir jusqu’à 40 % du prix d’acquisition, et ce, sans générer de taux d’intérêt supplémentaire.
  • Passer par votre Compte Épargne Logement (CEL) ou votre Plan Épargne Logement (PEL) pour obtenir un taux préférentiel comparativement au tarif pratiqué sur le marché de la pierre.
  • Régler les crédits à la consommation que vous avez ici et là. Vos charges seront ainsi réduites.
  • Effectuer une simulation d’emprunt auprès de plusieurs organismes prêteurs. Cela vous permettra de connaitre et de comparer les divers TAEG (Taux Annuel Effectif Global) obtenus. Plus l’intérêt sera faible, plus votre capacité de remboursement sera élevée.
  • Analyser les offres issues de divers assureurs. Certaines garanties sont plus abordables que d’autres.

Laissez un commentaire s’il vous faut plus de détails à ce sujet !

Taux immobiliers : pas de hausse considérable en septembre

Selon un article publié sur Meilleurtaux.com, il semblerait que les taux immobiliers n’augmenteront pas de manière conséquente à la rentrée. C’est ce que prévoient les courtiers. Habituellement, en septembre, le tarif pratiqué sur le marché de la pierre demeure relativement stable. Et pour cause, durant cette période, les créditeurs tentent d’atteindre leurs objectifs en termes de production. Cependant, le prix du logement, lui, affiche une tendance haussière. Si vous souhaitez accéder à la propriété, il ne faudrait donc pas trop attendre pour entamer les démarches !

taux-immobiliers.jpeg
Les prévisions en matière de taux immobiliers

Un crédit immobilier pour accéder à la propriété

Vous souhaitez accéder à la propriété à l’aide d’un crédit immobilier ? Si vous désirez procéder à une acquisition dans le neuf, il faut compter un taux d’intérêt de 1,65 %. À l’inverse, si vous préférez acquérir un bien dans l’ancien, il faut prévoir un tarif de 1,58 %.

credit-immobilier.jpeg
Prendre un crédit immobilier afin d’acheter un logement, c’est possible !

En tant que primo-accédant, sachez qu’il vous est possible de bénéficier de l’aide de l’État. Pensez à vérifier votre éligibilité au Prêt à Taux Zéro (PTZ) ! Cela vous aidera à couvrir les frais d’acquisition.

Les taux du crédit logement se stabilisent

Où en sont les taux du crédit logement ? Est-ce là la question que vous vous posez afin de savoir si le moment est opportun pour conclure une opération immobilière ? Selon l’Observatoire Crédit Logement, sachez que le tarif pratiqué sur le marché de la pierre se stabilise ! La plus forte hausse a été notée au mois de février, mais depuis, les chiffres recensés par le CSA sont quasiment les mêmes.

credit-immo.jpeg
Le point sur les taux immobiliers

C’est dans cette conjoncture qu’un courtier interviewé par Meilleurtaux.com en juillet indique qu’il lui est possible de dénicher un taux d’intérêt préférentiel (-0,17 % inférieur à ce qui est pratiqué sur le marché) à ses clients. Ce mois-ci, si vous faites appel à un expert immobilier, vous pouvez donc décrocher 0,90 % sur 10 ans, 1 % sur 15 ans, 1,31 % sur 15 ans et 1,51 % sur 25 ans.

En termes de durée de remboursement, le délai accordé au second trimestre tourne autour de 215 mois… une période relativement longue. Cela devrait vous permettre, en tant que primo-accédant ou investisseur, d’étaler vos mensualités de sorte à disposer d’un reste à vivre confortable.

Pour vous soutenir, n’oubliez pas de vérifier votre éligibilité aux aides de l’État susceptibles de vous faciliter l’accès à la propriété ! Cela comprend des dispositifs tels que le prêt à taux zéro (PTZ) et la défiscalisation comprise dans le cadre de la loi Pinel et la loi Cosse, entre autres.

La durée des prêts à l’habitat destinés aux particuliers

La durée des prêts à l’habitat destinés aux particuliers est actuellement favorable à la réalisation d’un projet immobilier. En effet, au deuxième trimestre de 2017, la durée moyenne était de 215 mois. Il fallait notamment compter 231 mois pour une accession dans le neuf et 229 mois pour une acquisition dans l’ancien.

dure.jpeg
La durée des crédits immobiliers

Ce délai permet à l’emprunteur d’étaler les mensualités de son crédit logement afin d’avoir suffisamment de reste à vivre en fin de mois. C’est le moyen de changer de train de vie au minimum !