Le crédit pour équiper la maison, une aide plébiscitée en 2018

Les aides pour améliorer le logement se multiplient. Le crédit pour équiper la maison a d’ailleurs été plébiscité en 2018. La formule d’emprunt a progressé de 4,7 % par rapport à 2017 avec un encours de 3,1 milliards d’euros. D’ailleurs, c’est en octobre que l’activité du prêt a été la plus intense avec une hausse de 15,6 %. Ce fut également le cas au printemps avec une hausse de 5,2 %. Ces périodes sont souvent ciblées pour réaliser des travaux d’amélioration de l’habitat et des équipements du foyer.

ameliorer le confort du logement
Le prêt affecté aux travaux pour la maison
Advertisements

Crédit d’impôt, est-il possible d’en bénéficier sans payer d’impôts ?

Réaliser des travaux d’isolation ou d’amélioration du système de chauffage est encouragé par le crédit d’impôt. Le dispositif qui permet d’obtenir jusqu’à 30 % du montant des travaux en réduisant les impôts sur revenus est-il accessible aux foyers non imposables ? Oui, c’est le cas. Le remboursement sera effectué pour toute somme supérieure à 8 euros. Cela a pour but d’inciter les ménages à recourir à des rénovations énergétiques qui doivent être réalisées par un professionnel Reconnu garant de l’environnement.

 

economie-denergie
La rénovation accessible à tous par le crédit d’impôt

Formule de prêt, le crédit renouvelable et ses caractéristiques

Parmi les solutions de crédit à la consommation proposées aux clients d’entreprises spécialisées, il y a le crédit renouvelable. Cette formule de prêt est destinée à un usage régulier. En effet, bien que très agile et totalement libre d’utilisation, elle va se réalimenter après chaque remboursement. Ainsi, plus elle est utilisée et plus longtemps le remboursement durera.

C’est au printemps 2018 que l’activité a été la plus forte, avec une progression de 0,5 %. Ainsi, ce sont 10 milliards d’euros d’encours qui ont été réalisés durant toute l’année, avec encore un pic durant l’été (+0,4 %). La production totale du crédit renouvelable représentait 23,6 %. La solution de financement a ainsi attiré plusieurs consommateurs en quête d’une forme de prêt qui se veut flexible, simple à utiliser et utile.

credit-pret
La production du crédit renouvelable et ses atouts

Parmi les atouts du crédit renouvelable et hormis le fait que la somme empruntée se recompose au fur et à mesure des remboursements, le prêt est surtout accompagné d’une carte de paiement. Celle-ci peut être utilisée dans plusieurs pays à travers le monde afin de régler en différé pour des achats divers. L’autre plus c’est la possibilité d’être gestionnaire de ses finances en instaurant des « pauses » et « reports » d’échéances.

Sans frais de dossier, il est possible de suivre ses dépenses directement en ligne. Avec cela, la possibilité de dresser des courbes et analyses afin de mieux comprendre son budget et surtout mieux le maîtriser.

Souscrire un prêt à deux, que faire en cas de séparation ?

La perspective d’un emprunt, particulièrement lorsqu’il s’agit d’un gros montant, est plus souple en co-empruntant. En effet, souscrire un prêt à deux permet de répartir les charges, ou plutôt de les partager, afin de réduire son taux de remboursement. En additionnant deux revenus, les futurs propriétaires ont plus de manœuvre et donc un budget plus important. Que se passe-t-il alors en cas de séparation ?

Le crédit, qu’il soit immobilier ou autre, est un engagement financier à court ou long terme. Il est du devoir de l’emprunteur de le rembourser ou de trouver un arrangement avec l’organisme prêteur. En cas de séparation ou de divorce, deux options s’offrent aux propriétaires autour du prêt immobilier. Dans le cas où aucun des propriétaires ne souhaite conserver le bien, il peut alors être revendu et le crédit remboursé.

les demarches en cas de separation de bien
Crédit immobilier, les options en cas de séparation

Si l’un des deux souhaite conserver le bien, il faudra alors solliciter une désolidarisation du crédit auprès de la banque. Il faudra ainsi racheter la part de l’un ou l’autre et être désolidariser afin de ne pas avoir à rembourser des échéances impayées. Cette opération n’est pas sans frais puisque bon nombre de prêteurs demandent entre 40 et 100 euros.

Toutefois, si les deux ex-conjoints souhaitent garder le logement, il est possible de continuer à rembourser le prêt.

Financement de mariage, qu’en est-il du marché ?

Célébrer son mariage est un évènement important qui demande un budget important. Le financement de mariage est même l’une des raisons qui dissuade les Français à sauter le pas. Toutefois, en 2017, 228 000 mariages ont été célébrés. Selon RTL, le budget est bel et bien en hausse. Celui-ci atteint les 12 000 euros de moyenne avec des postes de dépenses allant du traiteur à la location de la salle de réception en passant par le photographe ou l’animation. Pratiquement un couple sur deux envisage de recourir à un crédit consommation pour soutenir le budget de cet évènement si particulier.


budget-mariage

 

Rénovations, quels sont les travaux couvert par le crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est maintenu jusqu’en décembre 2019 après quoi il sera versé sous forme de prime pour soutenir les rénovations de la maison. D’ailleurs, elles doivent être réalisées sur un logement principal achevé depuis 2 ans. À hauteur de 30 % des dépenses engagées pour un montant plafond de 8 000 euros pour une personne seule, l’aide permet de remplacer la chaudière au fioul, les frais de pose compris, d’équiper la maison d’un dispositif de production d’eau chaude sanitaire ou encore de mieux isoler.

travaux-renovations
Le CITE pour renforcer la performance énergétique

L’encours immobilier en 2018, un record

C’est en novembre 2018 que le record a eu lieu. L’encours immobilier a atteint un chiffre jusqu’ici jamais égalé ; 1 000 milliards d’euros. Poussés par les conditions d’emprunt accessibles et pas chères, les Français ne se sont pas fait prier pour investir. Dans deux cas sur trois, il s’agissait d’acquérir une résidence principale selon la Banque de France. En décembre 2018, le taux moyen hors assurance était de 1,43 %, seuil très bas présent durant presque tout le deuxième semestre.

encours immobilier
Les Français ont investi 1 000 milliards d’euros dans l’immobilier