Logement : les taux de crédit sont toujours faibles

pret-immo

Les taux de prêt logement accusent un recul

Les taux de crédit immobilier incitent toujours les ménages français à réaliser leur projet de logement. Selon les dernières indications de l’observatoire Crédit Logement/CSA, les barèmes auraient même accusé une légère baisse au cours du mois dernier. Ils se sont ainsi situés à 1,47 % en moyenne au premier trimestre de 2018 contre 1,48 % durant la même période en 2017.

On note donc que la tendance baissière des taux de prêt immobilier entamée en 2017 se poursuit en 2018. La situation demeure ainsi propice à l’investissement dans la pierre, que ce soit pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire, ou même le locatif. Les anciens emprunteurs peuvent également profiter des conditions actuelles pour renégocier leur crédit souscrit plus tôt. Ils ont ainsi la possibilité de réaliser des économies sur leur montant restant dû.

Cependant, même si les taux restent avantageux, on note un recul de la production de crédits logement. La raison principale de cette baisse serait la hausse continue des prix sur le marché de la pierre. Pour ne pas perdre de futurs clients, les établissements prêteurs préfèrent ainsi garder leurs grilles de taux faibles et acceptent aussi d’octroyer des crédits sur de plus longues durées à savoir 30 et 35 ans.

Advertisements

Prêt logement : les taux ont une nouvelle fois reculé

credit-immo

Les taux de crédit immo se sont repliés

Les taux du prêt logement ont une nouvelle fois accusé une baisse selon les analyses du baromètre du crédit immobilier. Chez le courtier Cafpi, les taux se situent à 1,48 % sur 20 ans et 1,71 % sur 25 ans en moyenne. Les particuliers présentant les meilleurs dossiers ont même pu décrocher un prêt immobilier à 1,30 % sur 20 ans. Parallèlement, les taux maxi se situent à 2,15 % sur la même durée.

La situation demeure ainsi toujours favorable pour la souscription d’un crédit immobilier que ce soit pour l’acquisition d’une première ou seconde résidence, pour investir dans le locatif ou encore pour entreprendre la renégociation d’un emprunt obtenu plus tôt. Les taux demeurent faibles grâce au niveau très avantageux des OAT (Obligations Assimilables du Trésor). Cependant, même si les conditions d’accès au crédit restent intéressantes, on note un recul de la demande au cours des premiers mois de l’année.

Ce repli résulte d’ailleurs de la progression continue des prix de l’immobilier qui impacte sur le pouvoir d’achat des ménages français. Ajouté à cela, le recentrage des prêts aidés accusé en début de l’année. Pour rappel, la renégociation de crédit peut permettre de réaliser des économies conséquentes sur le montant restant dû.

ASF : nouvelle progression du crédit conso

capacite-de-remboursement

Le crédit à la consommation affiche une progression

Si on en croit les dernières indications de l’Association française des sociétés financières (ASF), le marché du crédit à la consommation a une nouvelle fois progressé, et continue ainsi sur la bonne lancée des quatre dernières années. Ce redressement a d’ailleurs été possible grâce aux prêts non affectés.

Au cours du premier trimestre de 2018, le crédit à la consommation a progressé de 3,2 % en comparaison à la même période en 2017. Le rapport récemment publié par l’ASF précise également que la production a atteint 10 milliards d’euros aux trois premiers mois. Les prêts personnels ont été le principal moteur de cette progression en accusant une hausse de 1,5 %. On note également que les opérations de LOA (Location avec Option d’Achat) ont aussi contribué au redressement du crédit conso. Ce type de financement a affiché un bond de 15 % contre 13 % au cours de 2017.

Cependant, il faut souligner que le crédit renouvelable a légèrement reculé au début de l’année. Cette formule de financement, qui est libre d’utilisation, a ainsi affiché une baisse de 0,7 %. L’autre point important de cette étude indique que la LOA est de plus en plus utilisée par les particuliers alors qu’elle était initialement prévue pour les entreprises.

Crédits aux ménages : le prêt conso pour des achats importants

credit-auto

Le crédit à la consommation privilégié pour des dépenses importantes

Selon les récentes analyses de l’Observatoire des crédits aux ménages, un peu plus d’un foyer sur 4 détenait un prêt à la consommation en 2017. La majorité des emprunteurs ont d’ailleurs souscrit un emprunt de ce type pour réaliser des projets importants comme l’acquisition d’un véhicule ou encore la réalisation de travaux de rénovation.

On note ainsi que 43 % des ménages français souscrivent un crédit à la consommation pour acheter un véhicule, 23 % pour entreprendre des travaux dans leur domicile, 18 % pour acquérir des équipements pour la maison, 12 % pour régler des factures et 8 % pour des achats divers du quotidien. En 2017, 7 millions de particuliers ont fait appel à un crédit conso pour la réalisation de leurs projets. Pour mieux soutenir ces derniers, les établissements prêteurs mettent à leur disposition des crédits affectés et non affectés.

Ainsi, des solutions financières comme le crédit auto ou encore le prêt travaux sont directement liées à un achat spécifique. Si la transaction est annulée, le contrat d’emprunt l’est aussi. Les crédits non affectés, comme son nom l’indique, sont libres d’utilisation. Le prêt personnel et le crédit renouvelable en font d’ailleurs partie. Le souscripteur n’est également pas tenu de soumettre des justificatifs de vente.

TAEG : l’élément à comparer pour obtenir un prêt au meilleur tarif

Vous souhaitez accéder à un crédit au meilleur tarif ? Pour y parvenir, pensez à comparer les TAEG (Taux Annuel Effectif Global) issus de plusieurs établissements prêteurs. Bien qu’il y ait un taux d’usure à respecter, sachez que les organismes prêteurs ne calculent pas un prêt de la même façon. En effet, les organismes prêteurs fixent, à leur convenance :

taeg.jpeg
Obtenez un prêt au meilleur taux en comparant les TAEG
  • Le taux d’intérêt de base,
  • Les frais annexes tels que les frais de garantie et de dossier,
  • Les commissions et rémunérations diverses,
  • Les primes d’assurance.

Faites appel à un conseiller pour y voir plus clair.

Crédit à la consommation : à quoi reconnait-on ce prêt ?

Vous faites votre entrée dans le monde de la finance et souhaitez prendre un crédit à la consommation pour financer vos projets ? Malheureusement, vu la multitude de formules proposées par les organismes prêteurs, vous avez du mal à faire un choix ?

credit-consommation.jpeg
Sélectionnez un crédit consommation adapté à votre projet

Pour commencer, sachez que ce mode de financement se distingue des autres formes de prêt à travers les caractéristiques suivantes :

  • Le capital accordé dans le cadre de cette prestation est compris entre 200 et 75 000 euros,
  • La durée de remboursement est supérieure à 3 mois,
  • Les fonds obtenus permettent exclusivement d’acheter des biens de consommation.

À savoir également que le crédit à la consommation regroupe différentes formes d’emprunts, dont :

  • Le crédit affecté ;
  • Le prêt personnel ;
  • L’emprunt reconstituable ;
  • Le crédit gratuit ;
  • La Location avec Option d’Achat (LOA) ;
  • La carte privative ;
  • Le prêt viager hypothécaire ;
  • Le microcrédit personnel ;
  • Le prêt étudiant garanti par l’État.

Choisissez une prestation spécifique selon la nature de votre projet. Si vous rencontrez des difficultés à ce niveau, une simulation de crédit pourrait vous aider à y voir plus clair. Cette prestation est gratuite et ne comprend aucune obligation d’engagement, vous pouvez donc y recourir autant de fois que nécessaire. Sinon, il vous est aussi possible de faire appel aux services d’un conseiller.

Repérez une proposition de crédit adaptée à votre projet

Les Français sont nombreux à financer leurs projets à l’aide d’un prêt, pourquoi pas vous ? Repérez une proposition de crédit adaptée en consultant les différentes formules proposées par les établissements prêteurs. Pour évaluer les offres soumises, procédez à une simulation de crédit. Vous pouvez effectuer ce calcul en agence ou en ligne.

credit.jpeg
Dénichez une offre de crédit sur mesure !

Pour accéder à un Taux Annuel Effectif Global prévisionnel, vous devez renseigner les champs suivants : la somme dont vous avez besoin, le montant des mensualités ainsi que la durée de remboursement. Une fois votre requête validée, le TAEG vous sera dévoilé. Si le montant affiché ne vous convient pas, modifiez les éléments inscrits, jusqu’à ce que vous obteniez la formule idéale. Lorsque cette étape sera franchie, lancez officiellement votre demande de financement.

Attention ! L’organisme prêteur n’est pas tenu d’accéder à vos exigences. Le prêteur analysera votre dossier avant de répondre à votre requête. Pour faire pencher la balance en votre faveur, présentez un bon profil d’emprunteur. Cela comprend, entre autres, une stabilité professionnelle, une rentrée d’argent régulière, aucun antécédent financier à la Banque de France et une bonne gestion de votre compte bancaire.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire.