Crédit à la consommation : à quoi reconnait-on ce prêt ?

Vous faites votre entrée dans le monde de la finance et souhaitez prendre un crédit à la consommation pour financer vos projets ? Malheureusement, vu la multitude de formules proposées par les organismes prêteurs, vous avez du mal à faire un choix ?

credit-consommation.jpeg
Sélectionnez un crédit consommation adapté à votre projet

Pour commencer, sachez que ce mode de financement se distingue des autres formes de prêt à travers les caractéristiques suivantes :

  • Le capital accordé dans le cadre de cette prestation est compris entre 200 et 75 000 euros,
  • La durée de remboursement est supérieure à 3 mois,
  • Les fonds obtenus permettent exclusivement d’acheter des biens de consommation.

À savoir également que le crédit à la consommation regroupe différentes formes d’emprunts, dont :

  • Le crédit affecté ;
  • Le prêt personnel ;
  • L’emprunt reconstituable ;
  • Le crédit gratuit ;
  • La Location avec Option d’Achat (LOA) ;
  • La carte privative ;
  • Le prêt viager hypothécaire ;
  • Le microcrédit personnel ;
  • Le prêt étudiant garanti par l’État.

Choisissez une prestation spécifique selon la nature de votre projet. Si vous rencontrez des difficultés à ce niveau, une simulation de crédit pourrait vous aider à y voir plus clair. Cette prestation est gratuite et ne comprend aucune obligation d’engagement, vous pouvez donc y recourir autant de fois que nécessaire. Sinon, il vous est aussi possible de faire appel aux services d’un conseiller.

Advertisements

Prêt à Taux Zéro : les changements à prévoir en 2018

Dans le cadre du projet de loi de finances 2018, plusieurs changements seront apportés au Prêt à Taux Zéro (PTZ).

Pour commencer, sachez que ce dispositif fiscal sera rallongé de quatre ans. Il sera reconduit jusqu’en 2021. Cependant, les critères d’éligibilité changeront à compter du 1er janvier prochain.

ptz.png
La version 2018 du PTZ

En effet, une restructuration aura lieu concernant le périmètre géographique où le PTZ sera applicable. Dans le neuf, le Prêt à Taux Zéro sera accessible dans les zones A, A bis et B1 durant 4 ans. L’allocation demeurera alors de 40 %.

Quant aux zones B2 et C, elles ne seront éligibles à ce dispositif que durant les deux prochaines années, soit en 2018 et 2019. Quant à la quotité, elle sera revue à la baisse. Le montant de cette aide censée faciliter l’accès à la propriété aux primo-accédants sera réduit de moitié. Seuls 20 % des dépenses générées par l’opération immobilière seront couverts.

Concernant les anciens logements qui nécessitent des travaux, le PTZ rénovation sera exclusivement accessible dans les zones B2 et C. Le but est de procéder à la « revitalisation des secteurs détendus ».

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Prêt à l’habitat : les taux affichent une tendance baissière

Primo-accédants et investisseurs, bonne nouvelle ! En effet, les taux d’intérêt liés au prêt à l’habitat repartent à la baisse en octobre. C’est du moins le cas dans certaines banques.

baisse-taux-immobiliers.jpeg
Les taux immobiliers sont revus à la baisse en octobre

Les partenaires du courtier Vousfinancer, par exemple, vous permettent d’emprunter 1,45 % sur 15 ans, 1,65 % sur 20 ans et 1,85 % sur 25 ans.

Si vous souhaitez faire une bonne affaire, c’est le moment ou jamais de prendre un crédit logement pour financer votre projet immobilier.

Lancez-vous !

Augmentation des taux immobiliers en 2018, attention !

Une possible augmentation des taux immobiliers est possible en 2018. C’est ce que révèle un article publié par le Guide du crédit. Cette tendance haussière serait notamment à attribuer au changement qu’apportera la loi Bourquin au secteur de l’assurance emprunteur.

taux-immo
Attention ! Une éventuelle hausse de taux immobilier est à prévoir en 2018

Pour rappel, à compter du 1er janvier 2018, ce décret permettra aux emprunteurs de procéder à la résiliation annuelle de leur contrat d’assurance. Résultat : à chaque date anniversaire, les assurés pourront changer de prestataire. Cela implique donc que les clients qui avaient sélectionné le contrat de groupe issu de leur banque pourront laisser tomber ce dernier afin de se tourner vers l’offre d’une délégation d’assurance.

Ce scénario est fort probable étant donné que les délégations d’assurance permettent aux emprunteurs de réaliser de grosses économies à travers :

  • Une offre sur mesure ;
  • Une prime moins élevée pour les particuliers âgés de moins de 40 ans ;
  • Un prix calculé en prenant en considération le capital restant dû.

Du coup, vu les pertes que subiront les banques, il se pourrait qu’elles compensent le manque à gagner en augmentant les taux d’intérêt liés aux prêts à l’habitat qu’elles octroient.

Si vous souhaitez concrétiser un projet immobilier quelconque, il vous serait certainement profitable de vous lancer dès maintenant !

Ouvrir un Plan Épargne Logement avant 2018 : le bon plan du moment !

Il serait judicieux d’ouvrir un Plan Épargne Logement avant le 1er janvier prochain. Et pour cause, un PEL souscrit jusqu’au 31 décembre 2017 vous sera certainement plus profitable !

La version 2017 du Plan Épargne Logement vous donne l’opportunité de :

  • Profiter d’un taux de rémunération de 1 %.
  • Bénéficier d’une exonération fiscale sur les intérêts. Ce n’est qu’après 12 ans que votre PEL sera soumis à une imposition.
  • D’accéder à une prime d’État allant de 1 000 à 1 525 euros lorsque vous prenez un prêt à l’habitat d’au moins 5 000 euros.
pel.jpeg
Ouvrez un PEL avant 2018

Bon nombre de ces avantages disparaitront l’an prochain. En effet, les nouveaux Plans Épargne Logement seront imposés dès la première année de détention. Quant à la prime d’État, elle ne sera plus attribuée en 2018. C’est ce que prévoit le projet de loi de finances pour 2018.

Il serait donc judicieux d’ouvrir un PEL dès maintenant. Pour rappel, voici les conditions liées à l’ouverture d’un tel produit d’épargne :

  • Il est impératif d’être titulaire d’un seul PEL.
  • Il est obligatoire d’ouvrir un PEL chez l’établissement prêteur auprès duquel vous avez souscrit un Compte Épargne Logement (CEL).
  • Il faut effectuer un versement minimum de 225 euros.

Laissez un commentaire pour en apprendre davantage à ce sujet.

Prenez un crédit et concrétisez les projets qui vous tiennent à cœur

Vous aviez de grands projets au début de l’année, mais, faute de moyen, vous n’avez pas été en mesure de leur donner vie ? Cessez de les remettre à plus tard ! Prenez un crédit et concrétisez-les !

Attention ! Un prêt vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager. Pour connaitre votre solvabilité, faites le point sur vos charges et vos revenus.

credit-conso.jpeg
Financez vos projets à l’aide d’un crédit consommation

Une fois cette étape franchie, lancez votre requête de financement. Personnalisez votre demande de crédit consommation en procédant à une simulation. Lors de cette opération, vous aurez l’opportunité de :

  • Sélectionner la prestation de votre choix. Pour réaliser de multiples projets, il est préférable d’opter pour un prêt personnel ou un crédit renouvelable.
  • Indiquer le capital dont vous avez besoin pour réaliser votre projet.
  • Spécifier le montant des mensualités ou la durée de remboursement qui convient le mieux à votre budget.

Effectuez cette opération auprès de divers organismes prêteurs. Vous aurez ainsi l’opportunité de comparer les Taux Annuel Effectif Global (TAEG) et d’opter pour l’offre la plus abordable.

Pour toute assistance requise, faites appel à un chargé de clientèle. Cet expert financier vous guidera tout au long de la procédure.

Immobilier : les changements financiers qui auront lieu en 2018

En matière d’immobilier, plusieurs changements auront lieu en 2018. Parmi les modifications qui seront apportées à ce secteur d’activité se trouvent :

  • La domiciliation de revenus lorsque vous prenez un prêt à l’habitat

En 2018, les souscripteurs de prêt immobilier qui accepteront de procéder à la domiciliation de leurs revenus auprès d’un établissement prêteur spécifique durant 10 ans devront en contrepartie obtenir des avantages. Cela comprend, par exemple, un emprunt à un taux préférentiel. À savoir qu’une clause devra être rédigée à cet effet dans le contrat.

immobilier.jpeg
Les changements qui auront lieu dans le secteur immobilier en 2018
  • La reconduction des dispositifs fiscaux censés faciliter l’accès à la propriété

Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit la reconduction du Prêt à Taux Zéro et du dispositif de défiscalisation de la loi Pinel jusqu’en 2021. Néanmoins, le périmètre géographique sur lequel ces dispositifs fiscaux seront applicables sera considérablement réduit.

  • La possibilité de procéder à la résiliation annuelle de son assurance emprunteur

Grâce à la loi Bourquin, les détenteurs d’un crédit logement auront l’opportunité de résilier leur assurance emprunteur à chaque date d’anniversaire. C’est valable à condition que les emprunteurs dénichent une couverture présentant une équivalence de garantie.

Pour en savoir plus à propos de l’un des points mentionnés ci-dessus, n’hésitez pas à laisser un commentaire.