Le Code de la consommation regroupe vos droits d’emprunteur

Emprunteurs, informez-vous de vos droits en consultant le Code de la consommation. Consolidé le 15 juillet dernier, ce document regroupe les dispositions législatives au droit de la consommation. En prenant connaissance des décrets qui y sont répertoriés, vous aurez l’assurance que le créditeur respecte bien les lois en vigueur lorsqu’il vous accorde un prêt.

code-de-la-consommation.jpeg
Consultez le Code de la consommation

Si vous détectez une quelconque anomalie par rapport à votre contrat, n’hésitez pas à en parler à votre conseiller. Une solution à l’amiable pourra ainsi être trouvée.

Prêt immobilier à taux fixe : le barème atteint

Vous vous demandez où en sont les taux d’intérêt en matière de prêt immobilier ? Selon les données issues du site Cbanque.com, il semblerait que le taux de l’usure ait diminué au cours du troisième trimestre. Il est désormais fixé à 3,09 %. C’est notamment le cas pour les emprunts octroyés sur 10 à 20 ans. Quant aux tarifs pratiqués sur le marché de la pierre, ils affichent tous une tendance haussière. Il faut notamment compter 1,25 %, 1,57 %, 1,78 % et 1,98 % respectivement sur 10, 15, 20 et 25 ans.

taux-immobilier
Crédit immobilier à taux fixe : le point

Prêts locaux à taux bonifiés : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez entendu parler des prêts locaux à taux bonifiés, mais ne savez pas ce que c’est ? C’est le Prêt à Taux Zéro mis en place par les banques pour soutenir les primo-accédants qui ne sont pas éligibles au PTZ de l’État. Plusieurs organismes prêteurs régionaux ont décidé de mettre en place ce genre de prestations afin d’attirer ce type d’emprunteur.

ptz.png
À la découverte des prêts locaux à taux bonifiés 

Les caractéristiques des prêts locaux à taux bonifiés diffèrent quelque peu de celles du PTZ originel. Le taux d’intérêt n’est pas toujours nul, par exemple. Ce dernier varie entre 0 % et 1 %. Quant au capital octroyé, il est généralement compris entre 10 000 et 30 000 euros. Le règlement des mensualités peut alors être étalé sur 15 à 20 ans.

À savoir que les organismes prêteurs ne proposent pas tous un tel prêt immobilier. Ce sont surtout les créditeurs localisés dans le sud de la France ainsi que dans le grand Ouest qui ont commencé à l’accorder. À présent, il est plus probable d’accéder aux prêts locaux à taux bonifiés en Rhône-Alpes ou encore en Île-de-France selon un article publié sur Meilleurtaux.com.

Si vous avez des questions concernant cet emprunt, n’hésitez pas à laisser un message dans la case commentaire ci-dessous.

L’évolution des produits d’épargne en 2017

Le site pédagogique Les Clés de la Banque fait le point sur l’évolution des produits d’épargne. Une stabilité est à noter dans ce secteur d’activité. C’est notamment le cas au niveau du taux de rendement.

Par exemple, l’intérêt généré par le Livret A a été maintenu à 0,75 % le 1er août dernier. Ce barème est, pour rappel, valable jusqu’au 1er janvier 2018. Malgré ce faible revenu, les épargnants continuent à plébisciter ce produit d’épargne. La preuve, les dépôts sur les Livrets A ont augmenté. Au premier semestre, une hausse de 7,1 milliards d’euros a été notée.

epargne
Épargne : l’évolution des divers genres de placement

Concernant les autres livrets réglementés, le même taux de rémunération (0,75 %) est utilisé. C’est valable pour le livret bleu et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Ces différents placements représentent 15 % du patrimoine des Français. Fin décembre 2016, les versements avaient atteint 705 milliards d’euros. Annuellement, une croissance de 2,7 % a été recensée au niveau des dépôts.

Quant aux autres formes de placement, ils engendrent une rentabilité allant de 0,50 % à 1,25 %. C’est respectivement le cas pour le Compte Épargne Logement et le Livret d’Épargne Populaire.

Si vous avez des questions concernant ces différents types d’investissement, laissez un message dans la case commentaire.

Le crédit consommation qui vous aide à réaménager votre logement

Profitez de la rentrée pour prendre un nouveau départ ! Contractez un crédit consommation et effectuez les changements qui vous semblent être nécessaires pour vous sentir bien dans votre logement. Pour mener à bien votre projet de décoration d’intérieur, faites appel au service d’un professionnel. Vous pouvez, par exemple, consulter MySo+. Ce site se présente sous la forme d’un carnet de tendances. Vous y trouverez d’innombrables idées pour donner du style à votre résidence principale.

myso.jpeg
Changez de décoration d’intérieur à l’aide d’un prêt

Ce n’est pas tout ! Sur la même plateforme, il vous est possible d’accéder à une sélection de bons plans. Cela comprend des articles de décoration issus de grandes enseignes accessibles à prix réduit.

Si vous ne savez pas comment réaménager votre intérieur, les partenaires de MySo+ sont là pour vous aider ! En effet, des architectes sont prêts à mettre en place une décoration sur mesure en 3D, histoire de vous donner un aperçu de ce que pourrait être votre nouveau lieu de vie.

Ce prestataire a pensé à tout ! En effet, étant donné que la réalisation de ce type de projet d’aménagement requiert un certain budget, il met même un service de crédit à votre disposition.

Tous les éléments sont réunis pour que vous disposiez enfin d’un environnement qui vous plaise, lancez-vous !

Assurance emprunteur : le constat de la FFA

La Fédération Française de l’Assurance a récemment publié les résultats de son enquête concernant la façon dont les Français ont eu recours à l’assurance emprunteur en 2016.

assurance
Assurance emprunteur : le rapport de la FFA

Selon la FFA, durant cette période, les cotisations d’assurance de crédit ont atteint 8,8 milliards d’euros. À hauteur de 73 %, ce sont les garanties liées au prêt à l’habitat qui ont le plus contribué à atteindre cette somme. La majorité de ces couvertures concernait les risques de décès.

Affaire à suivre cette année !

Les aides financières qui vous permettent d’effectuer des travaux

Vous souhaitez entreprendre des travaux dans votre logement afin de l’améliorer ? Sachez que plusieurs aides financières sont susceptibles de vous soutenir. Vous pouvez notamment prétendre :

  • Au Prêt d’Accession Sociale (PAS) ;
  • au Prêt à Taux Zéro (PTZ) ;
  • aux subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (Anah) ;
  • au Plan d’Épargne Logement (PEL) ;
  • à la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) ;
  • au prêt action logement.

Le crédit à la consommation peut également servir dans ce type de cas. À savoir que cette prestation peut financer les travaux à hauteur de 75 000 euros.

pret travaux
Les modes de financement envisageables pour des travaux d’amélioration