Le financement des TPE selon Les clés de la banque

Le site pédagogique Les clés de la banque a récemment fait le point sur le financement des TPE (Très Petites Entreprises). Au deuxième trimestre de 2017, il apparait notamment que ce secteur d’activité a généré 251,3 milliards d’euros de crédit. C’est ce que révèlent les chiffres issus de la Banque de France (BdF).

credits-aux-entreprises
Le financement des TPE

Cette institution indique également que les nouveaux prêts accordés au deuxième trimestre atteignaient 14,8 milliards d’euros. À savoir que la majorité des emprunts était affectée aux investissements d’équipement des entrepreneurs.

En août 2017, l’encours des crédits aux entreprises affichait une progression annuelle dans tous les secteurs d’activité. En détail, il s’avère que les crédits à l’équipement, immobiliers et de trésorerie s’élevaient respectivement à 119,9 milliards d’euros, 112,9 milliards d’euros et 18,2 milliards d’euros.

La conjoncture était, durant cette période, favorable aux entrepreneurs. L’an dernier, le taux d’intérêt moyen des crédits de moins de 250 000 euros était de 1,90 % seulement. C’est le cas alors que le tarif pratiqué dans le reste de la zone euro avoisinait les 2,5 %.

À noter que 81 % des demandes de crédit d’investissement et 68 % des requêtes de crédit de trésorerie obtenaient d’ailleurs une réponse positive de la part des établissements financiers.

Advertisements

Les TPE ont difficilement accès aux crédits

Si les faibles taux d’intérêt ont permis à plusieurs entreprises de contracter des emprunts, cela n’a pas été aussi fructueux pour les TPE (très petites entreprises).

Le dispositif fiscal de suramortissement, mis en place en 2015, étant arrivé à son terme, le mois de février 2017 a vu une hausse de 2,8% du nombre de crédits accordés aux PME. En mars, les prêts d’équipement en cours ont grimpé de 6,3 %. Cependant, ces progressions globales ne reflètent pas la tendance en ce qu’il s’agit des entreprises à moins de 10 employés.

credit-en-ligne
Les TPE ont difficilement accès aux crédits

Selon la Banque de France, 82 % des demandes des TPE, soit une baisse de 3 % par rapport au 4e trimestre de 2016, ont été acceptées depuis janvier. Par opposition, les PME ont reçu une réponse positive dans 94 % des cas. Le bilan trimestriel est d’autant plus accablant pour les TPE vu que le nombre d’entre elles bénéficiant des crédits de trésorerie est passé de 70 % (fin 2016) à 66 %. L’écart est également flagrant ici, car les PME sont parvenues à contracter cet emprunt dans 82 % des cas.

Les raisons de cette disparité sont multiples. D’une part, les banques sont réticentes à l’idée d’accorder un prêt aux TPE, car la relative instabilité de ces dernières accroît le risque financier. D’autre part, la fermeture de plusieurs agences bancaires répandues en France n’a pas arrangé les affaires des TPE. Selon François Asselin, président de la CPME, « Cette moindre proximité sur le terrain va complexifier les relations entre les banques et les très petites entreprises ».

L’introduction d’un fonds de garantie a notamment été faite pour remédier aux problèmes des TPE.

Économie : l’accès au crédit difficile pour les TPE et PME

credit-consommation

Le crédit, difficile d’accès pour les TPE et PME

Selon les derniers chiffres publiés, l’économie se redresse peu à peu en France et dans la zone euro. Cependant, plusieurs Très Petites Entreprises et Petites et Moyennes Entreprises rencontreraient des problèmes pour obtenir des solutions de financement. Ces dernières peuvent d’ailleurs solliciter le médiateur du crédit pour les aider dans l’obtention d’un emprunt, mais d’après une enquête réalisée par l’organisme, les dossiers soumis par les sociétés ont diminué de 16 % au cours de 2015, 1800 entreprises durant cette période.

La Banque de France envisage de mieux encadrer les TPE

credit-conso

Les TPE seront mieux encadrés

Afin de mieux encadrer les Très Petites Entreprises (TPE) dans leur souscription de prêt, la Banque de France compte placer des représentants dans chacune de ses branches au printemps de cette année. Les entrepreneurs seront ainsi mieux guidés dans leurs recherches de financement pour leurs différents projets. À savoir que moins de 60 % des demandes de prêts émanant des TPE sont validées par les organismes prêteurs.