Logement : les taux de crédit sont toujours faibles

pret-immo

Les taux de prêt logement accusent un recul

Les taux de crédit immobilier incitent toujours les ménages français à réaliser leur projet de logement. Selon les dernières indications de l’observatoire Crédit Logement/CSA, les barèmes auraient même accusé une légère baisse au cours du mois dernier. Ils se sont ainsi situés à 1,47 % en moyenne au premier trimestre de 2018 contre 1,48 % durant la même période en 2017.

On note donc que la tendance baissière des taux de prêt immobilier entamée en 2017 se poursuit en 2018. La situation demeure ainsi propice à l’investissement dans la pierre, que ce soit pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire, ou même le locatif. Les anciens emprunteurs peuvent également profiter des conditions actuelles pour renégocier leur crédit souscrit plus tôt. Ils ont ainsi la possibilité de réaliser des économies sur leur montant restant dû.

Cependant, même si les taux restent avantageux, on note un recul de la production de crédits logement. La raison principale de cette baisse serait la hausse continue des prix sur le marché de la pierre. Pour ne pas perdre de futurs clients, les établissements prêteurs préfèrent ainsi garder leurs grilles de taux faibles et acceptent aussi d’octroyer des crédits sur de plus longues durées à savoir 30 et 35 ans.

Advertisements

Crédits aux ménages : le prêt conso pour des achats importants

credit-auto

Le crédit à la consommation privilégié pour des dépenses importantes

Selon les récentes analyses de l’Observatoire des crédits aux ménages, un peu plus d’un foyer sur 4 détenait un prêt à la consommation en 2017. La majorité des emprunteurs ont d’ailleurs souscrit un emprunt de ce type pour réaliser des projets importants comme l’acquisition d’un véhicule ou encore la réalisation de travaux de rénovation.

On note ainsi que 43 % des ménages français souscrivent un crédit à la consommation pour acheter un véhicule, 23 % pour entreprendre des travaux dans leur domicile, 18 % pour acquérir des équipements pour la maison, 12 % pour régler des factures et 8 % pour des achats divers du quotidien. En 2017, 7 millions de particuliers ont fait appel à un crédit conso pour la réalisation de leurs projets. Pour mieux soutenir ces derniers, les établissements prêteurs mettent à leur disposition des crédits affectés et non affectés.

Ainsi, des solutions financières comme le crédit auto ou encore le prêt travaux sont directement liées à un achat spécifique. Si la transaction est annulée, le contrat d’emprunt l’est aussi. Les crédits non affectés, comme son nom l’indique, sont libres d’utilisation. Le prêt personnel et le crédit renouvelable en font d’ailleurs partie. Le souscripteur n’est également pas tenu de soumettre des justificatifs de vente.

Investissement locatif : quels sont les avantages à saisir ?

Faire un investissement locatif est un projet intéressant à concrétiser, car il vous offrira de nombreux avantages. Avec les taux qui se sont stabilisés après plusieurs mois de constante baisse, il serait tout à fait judicieux de faire un placement dans le locatif. Cela peut vous aider à non seulement préparer votre retraite, mais également à loger votre enfant étudiant plus tard. En outre, sachez que vous pouvez profiter des avantages fiscaux que vous propose l’État. Par exemple, les dispositifs Pinel et Censi-Bouvard pourraient bien vous rapporter gros… Alors, qu’en pensez-vous ?

immobilier-baisse-taux-de-credit
Faites un placement dans l’immobilier locatif

 

Investissement immobilier : les villes les plus avantageuses où investir

Si l’investissement immobilier vous tente, sachez qu’il vous faut choisir une ville qui détient des prix avantageux. Pourquoi ? Tout simplement parce que la chute des taux d’intérêt a fait que les prix des logements (surtout dans l’ancien) dans certaines villes ont augmenté ! Toutefois, il existe des régions où l’affaiblissement des taux n’a pas impacté le prix de l’immobilier. Par exemple, à Perpignan, on dénote un déclin des coûts de 7 %, soit à 1 573 euros/ m². D’autres villes où les tarifs sont au plus bas incluent : Le Mans, Besançon, Rennes, Tours et Toulon, entre autres ! Faites le bon choix.

couple-et-maison
Choisissez la bonne ville pour votre investissement immobilier !

Crédit logement : les ménages français profitent des taux bas

home-loan-interest-rate

Les taux bas profitent aux Français

Les taux du crédit logement ont accusé de nouvelles baisses durant le mois de juin et continuent de profiter aussi bien aux primo-accédants qu’aux anciens emprunteurs. Selon le courtier ACE Crédit, les tarifs descendront de nouveau durant les prochaines semaines. Ces derniers se rapprocheront ainsi un peu plus du crédit à 0 %. En plus des tarifs qui ont atteint des niveaux jamais vus auparavant, les nouvelles dispositions du Prêt à Taux Zéro (PTZ) aident aussi grandement à la réalisation de projets de logement.

Crédit immobilier : nouvelles baisses des taux

primo-accedants

De nouvelles baisses de taux à prévoir

Les taux de crédit immobilier continuent de dégringoler et atteignent de nouveaux paliers. Les souscripteurs disposant des meilleurs dossiers ont pu prétendre à des tarifs de 1,20% sur 20 ans, une première ! La baisse des taux pousse aussi les anciens emprunteurs à renégocier leur crédit logement. 35 % des dossiers soumis actuellement représentent des demandes de renégociation, contre 18 % au début de l’année. Les nouvelles mesures de la Banque Centrale Européenne, ainsi que le Brexit ont un impact direct sur les taux de prêt immobilier.

Taux : le crédit immobilier reste très accessible

taux-du-credit-immobilier (2)

Des taux faibles dans toute la France

Les taux du crédit continuent paisiblement leur baisse et atteignent des barèmes historiques. Un emprunteur peut à ce jour négocier un plan de financement à 1,77 % contre 1,81 % précédemment. La situation profite non seulement aux primo-accédants, mais aussi aux anciens souscripteurs qui peuvent entreprendre la renégociation de leur prêt logement. Ce sont principalement les mesures mises en place par la Banque Centrale Européenne (BCE) et la concurrence entre établissements bancaires qui encouragent cette baisse des taux de crédit immobilier.