Prêt à l’habitat : les taux affichent une tendance baissière

Primo-accédants et investisseurs, bonne nouvelle ! En effet, les taux d’intérêt liés au prêt à l’habitat repartent à la baisse en octobre. C’est du moins le cas dans certaines banques.

baisse-taux-immobiliers.jpeg
Les taux immobiliers sont revus à la baisse en octobre

Les partenaires du courtier Vousfinancer, par exemple, vous permettent d’emprunter 1,45 % sur 15 ans, 1,65 % sur 20 ans et 1,85 % sur 25 ans.

Si vous souhaitez faire une bonne affaire, c’est le moment ou jamais de prendre un crédit logement pour financer votre projet immobilier.

Lancez-vous !

Advertisements

Augmentation des taux immobiliers en 2018, attention !

Une possible augmentation des taux immobiliers est possible en 2018. C’est ce que révèle un article publié par le Guide du crédit. Cette tendance haussière serait notamment à attribuer au changement qu’apportera la loi Bourquin au secteur de l’assurance emprunteur.

taux-immo
Attention ! Une éventuelle hausse de taux immobilier est à prévoir en 2018

Pour rappel, à compter du 1er janvier 2018, ce décret permettra aux emprunteurs de procéder à la résiliation annuelle de leur contrat d’assurance. Résultat : à chaque date anniversaire, les assurés pourront changer de prestataire. Cela implique donc que les clients qui avaient sélectionné le contrat de groupe issu de leur banque pourront laisser tomber ce dernier afin de se tourner vers l’offre d’une délégation d’assurance.

Ce scénario est fort probable étant donné que les délégations d’assurance permettent aux emprunteurs de réaliser de grosses économies à travers :

  • Une offre sur mesure ;
  • Une prime moins élevée pour les particuliers âgés de moins de 40 ans ;
  • Un prix calculé en prenant en considération le capital restant dû.

Du coup, vu les pertes que subiront les banques, il se pourrait qu’elles compensent le manque à gagner en augmentant les taux d’intérêt liés aux prêts à l’habitat qu’elles octroient.

Si vous souhaitez concrétiser un projet immobilier quelconque, il vous serait certainement profitable de vous lancer dès maintenant !

Crédit immobilier : décrochez un prêt au meilleur taux

Si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier à un taux compétitif, lancez dès maintenant votre demande de financement ! La conjoncture est favorable aux emprunteurs. En effet, les taux sont restés stables en septembre. C’est ce que révèle un article publié par Boursorama. Pour rappel, selon les derniers indicateurs de l’Observatoire Crédit Logement, les taux pratiqués sur le marché de la pierre avoisinaient 1,58 % dernièrement. La durée de remboursement joue également en faveur des souscripteurs. Le CSA indiquait notamment un délai de 218 mois. Il est donc possible d’étendre le règlement de vos mensualités sur une longue période afin d’augmenter votre capacité d’emprunt ainsi que votre pouvoir d’achat par la même occasion.

taux-immobilier
Obtenez un crédit immobilier au meilleur tarif

Si vous vous lancez en tant que primo-accédant, vous pouvez compter sur le Prêt à Taux Zéro (PTZ) pour accéder à la propriété plus facilement. En tant qu’investisseur, il vous est possible de prétendre au dispositif de défiscalisation de la loi Pinel pour financer votre investissement locatif à moindre coût. Attention ! Ces aides fiscales seront recentrées et limitées à certains territoires l’an prochain. Profitez-en avant que les conditions d’octroi ne se resserrent !

De plus, la prime de l’État est encore valable si vous prenez un prêt immobilier à travers votre Plan Épargne Logement (PEL) ou Compte Épargne Logement (CEL). Les choses pourraient changer en 2018.

Réalisez vos projets sans plus attendre !

Marché de la pierre : le point sur le prix du logement et les taux immobiliers

Les conditions pratiquées sur le marché de la pierre durcissent au fil des mois. L’augmentation des prix du logement s’intensifie, notamment dans l’ancien. La tendance haussière se fait ressentir aussi bien en Île-de-France qu’en province. Jeudi dernier, l’indice Notaires-Insee rapportait une croissance annuelle de 3,4 % à ce niveau.

immo
La conjoncture immobilière en 2017

Les taux immobiliers progressent également, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Entre décembre 2016 et août 2017, ils ont grimpé de 0,24 %, en passant de 1,34 % à 1,58 %. Durant cette période, les tarifs qui accompagnent les prêts à l’habitat destinés à financer une acquisition dans le neuf et dans l’ancien ont respectivement augmenté de 2 et 11 points de base, pour atteindre 1,60 % et 1,59 %.

Face à cette conjoncture, rassurez-vous, différentes astuces sont applicables pour conclure une bonne affaire. Pensez notamment à faire jouer la concurrence, et ce, que ce soit entre les vendeurs ou entre les créditeurs !

Si vous ne parvenez pas à agir en autonomie, faites appel à un agent ainsi qu’à un courtier en immobilier. Ces professionnels vous aideront à réaliser l’acquisition d’un logement au tarif le plus abordable.

Enfin, si vous hésitez encore à vous lancer et préférez suivre l’évolution qui a lieu dans le secteur de l’immobilier, restez connecté !

Taux immobiliers : profitez de la stabilité pour faire une bonne affaire !

Dans un article publié sur Meilleurtaux.com, la directrice de communication du site, Maël Bernier, confirme la stabilité des taux immobiliers en août. Il semblerait que le tarif pratiqué sur le marché de la pierre n’ait quasiment pas évolué depuis le mois de juillet. Ce mois-ci, le barème s’est notamment établi à 1,54 % sur 15 ans, 1,74 % sur 20 ans et 1,91 % sur 25 ans. Une telle conjoncture est profitable aux emprunteurs.

Les primo-accédants et investisseurs voient notamment leur capacité d’emprunt augmenter. Cela leur facilite l’accès à la propriété. De plus, en ce moment, ils sont respectivement soutenus par le Prêt à Taux Zéro et le dispositif de défiscalisation de la loi Pinel.

taux-immobiliers.jpeg
Profitez des faibles taux immobiliers pour conclure une bonne affaire

À travers une renégociation de prêts ou un rachat de crédits, les particuliers qui avaient d’ores et déjà un emprunt à l’habitat à leur actif en sortent aussi gagnants. Des économies considérables sont à la clé de ces différentes opérations. Les particuliers qui avaient contracté un crédit en 2016, par exemple, peuvent, à ce jour, profiter d’un tarif inférieur de 0,43 % au taux initial qui leur avait été accordé.

Actuellement, le seul point bloquant, c’est l’augmentation des prix du logement.

Affaire à suivre !

Les taux immobiliers seront toujours favorables à la rentrée

À moins que les organismes prêteurs aient atteint, voire dépassé leurs objectifs commerciaux, il n’y a aucune raison pour qu’ils augmentent les taux immobiliers. Pour attirer de nouveaux clients ou en voler certains à des concurrents, les créditeurs ont, au contraire, tout intérêt à proposer un faible tarif.

taux-dinteret-immobiliers.jpeg
Les taux immobiliers demeurent intéressants en septembre

Cela ne devrait pas leur porter préjudice vu que les banquiers obtiennent, eux-mêmes, un refinancement à taux zéro. En effet, la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient sa politique monétaire.

N’hésitez donc pas à lancer votre demande de financement en septembre !

Les taux du crédit logement se stabilisent

Où en sont les taux du crédit logement ? Est-ce là la question que vous vous posez afin de savoir si le moment est opportun pour conclure une opération immobilière ? Selon l’Observatoire Crédit Logement, sachez que le tarif pratiqué sur le marché de la pierre se stabilise ! La plus forte hausse a été notée au mois de février, mais depuis, les chiffres recensés par le CSA sont quasiment les mêmes.

credit-immo.jpeg
Le point sur les taux immobiliers

C’est dans cette conjoncture qu’un courtier interviewé par Meilleurtaux.com en juillet indique qu’il lui est possible de dénicher un taux d’intérêt préférentiel (-0,17 % inférieur à ce qui est pratiqué sur le marché) à ses clients. Ce mois-ci, si vous faites appel à un expert immobilier, vous pouvez donc décrocher 0,90 % sur 10 ans, 1 % sur 15 ans, 1,31 % sur 15 ans et 1,51 % sur 25 ans.

En termes de durée de remboursement, le délai accordé au second trimestre tourne autour de 215 mois… une période relativement longue. Cela devrait vous permettre, en tant que primo-accédant ou investisseur, d’étaler vos mensualités de sorte à disposer d’un reste à vivre confortable.

Pour vous soutenir, n’oubliez pas de vérifier votre éligibilité aux aides de l’État susceptibles de vous faciliter l’accès à la propriété ! Cela comprend des dispositifs tels que le prêt à taux zéro (PTZ) et la défiscalisation comprise dans le cadre de la loi Pinel et la loi Cosse, entre autres.