Investissement : l’immobilier privilégié en France

Legg Mason, une société de gestion d’actifs, a mené une étude sur 17 pays, dont la France, l’Allemagne les États-Unis et le Royaume-Uni. Cette enquête a montré que l’investissement de l’épargne ne rencontrait pas un franc succès auprès des Français. Tandis qu’une moyenne générale de 45 % s’est dite prête à investir, seuls 25 % de nos compatriotes sont favorables à l’idée de le faire. Par contre, 56 % des habitants de l’Hexagone détiennent une épargne non placée, ce qui est largement au-dessus de la moyenne globale de 39 %.

pret-complementaires
L’immobilier est le marché privilégié pour les placements en France

Lorsqu’ils choisissent d’investir, les Français se tournent le plus souvent vers l’immobilier, une option considérée comme la moins risquée. 26 % de leurs placements sont dirigés vers ce secteur, un pourcentage relativement supérieur aux 13 % de la moyenne globale. En France, plus d’un investisseur sur deux pense que le marché de la pierre offrira de meilleures opportunités lors de la prochaine année. Pour le directeur de Legg Mason France, Vincent Passa, « Les Français ont toujours considéré qu’investir dans l’immobilier constituait un objectif prioritaire ».

Réputés chauvins, les Français sont fidèles à cette réputation, car 88,31 % de ceux interrogés ont affirmé investir dans leur pays. Si, au niveau européen, la France est la meilleure dans ce domaine, elle est toutefois devancée par la Chine au classement mondial.

Advertisements

Immobilier : la hausse des taux connaît un frein

Selon les chiffres du Crédit Logement-CSA, les taux sur le marché de l’immobilier, qui accusaient une hausse constante depuis l’entame de l’année 2017, se sont stabilisés. Bien qu’en général, ces derniers aient grimpé à 1,56 % (une progression de 0,01 % par rapport à avril), ceux des prêts de longue durée ont chuté. Tandis que les taux sont retombés à 1,60 % pour les crédits accordés sur une période de 20 ans, ils ont baissé jusqu’à 1,87 % pour les prêts alloués sur 25 ans. Ceci indique, à titre de comparaison avec 2016, que la tendance s’est inversée.

capacite-demprunt-credit-immobilier
Les taux immobiliers se sont stabilisés

En mai, la production de crédit immobilier, qui a été affectée par la légère chute des taux, se situait à hauteur de 59,2 %. Les statistiques du Crédit Logement-CSA montrent qu’un changement des prix a également influé sur la demande dans la capitale et les grandes villes. Qu’en est-il pour les mois à venir ? Les notaires prévoient une flambée des prix à Paris cet été. Selon eux, la valeur du m2 pour un logement ancien pourrait tourner autour des 8,800 €, ce qui est synonyme d’une progression annuelle de 7 %. Le constat est le même pour les grandes villes, où les prix prendront l’ascenseur.

Immobilier : aurez-vous droit au dédommagement en cas de TEG erroné ?

Tout emprunt immobilier à la banque inclut automatiquement le TEG (Taux Effectif Global) dans le contrat du prêt. C’est un élément très important, qui comptabilise le montant total de votre crédit. Cependant, il arrive que certains emprunteurs décident de contester l’indice fourni par l’établissement bancaire, soupçonnant une erreur dans l’indice. On parle ici d’un TEG erroné ! Si cette erreur est réellement détectée par la Cour de cassation, les plaignants pourront substituer leur taux initial à un taux d’intérêt légal. Toutefois, depuis l’arrêt du 12 octobre 2016, la Cour de cassation a formulé que le droit de dédommagement sera accordé s’il y a eu un préjudice causé !

credit-immobilier (2)
C’est la Cour de cassation qui décide si le TEG est vraiment erroné

Immobilier : l’importance d’avoir une protection juridique logement

Vous avez un projet immobilier en tête et songez à prendre un prêt pour le réaliser ? Si c’est le cas, sachez qu’une souscription à une protection juridique logement serait intéressante à saisir. En effet, c’est une prestation qui vous accompagnera dans la compréhension des différents textes de loi avant que vous ne signiez votre accord immobilier. Par ailleurs, vous serez assisté par des juristes et autres experts, en cas de litiges. Ainsi, vos intérêts et vos droits seront défendus et protégés comme il se doit !

entreprises-financement-crowdlending
Souscrivez une protection juridique logement si vous avez un projet immobilier !

Immobilier : pourquoi signer un compromis de vente ?

À l’heure où l’immobilier prend de l’ampleur avec la baisse des taux, il nous revient qu’il est important que l’on vous parle de tout ce qui entoure ce secteur. De ce fait, il faut savoir que tout achat ou vente d’un bien immobilier doit être engagé par un compromis de vente avant que l’affaire ne soit concrétisée. La raison derrière cela est que cet accord assure les conditions convenues entre le vendeur et l’acheteur sur la vente du logement concerné. En d’autres mots, il s’agit là d’un avant-contrat, où les tierces devront honorer leur promesse jusqu’à ce qu’à la signature de la vente se fasse officiellement chez un notaire.

compromis-de-vente
Le compromis de vente est un accord important à signer

Crédit Foncier : une étude sur le budget alloué à l’achat immobilier

L’organisme Crédit Foncier a récemment publié une étude sur les tendances des Français lors de l’acquisition d’un bien immobilier. Ainsi, il a été révélé que la durée moyenne pour chercher un logement en 2016 est passée à 4,5 mois contre 7 mois en 2014. Sur les 2 000 ménages interviewés, on dénote que seuls 21 % ont dû revoir leur budget initial en l’augmentant. Cette hausse concerne principalement ceux qui souhaitaient acquérir un logement en Île-de-France. Par ailleurs, on recense que les Français étaient moins nombreux à faire des concessions sur l’achat de leur bien immobilier : 32 % ont acquis un logement éloigné de leur objectif de départ alors que 34 % des sondés ont acheté une résidence plus petite que prévue.

housing-1020879_960_720
La durée moyenne pour chercher un logement est à 4,5 mois en 2016

 

Immobilier : Paris n’a pas tiré avantage du Brexit

Quelque temps de cela je vous parler de l’immobilier et du Brexit ainsi que de la possibilité d’avoir une hausse des investissements en France. Cependant, les choses ne se sont pas passées comme on l’espérait. En effet, des experts comme Laurent Demeure, avance que les investisseurs ne sont pas rués vers l’immobilier parisien pour plusieurs raisons. Mais la cause principale serait la baisse de la livre sterling. Ayant drastiquement chuté, cela n’a pas donné le temps nécessaire pour que les investisseurs concrétisent leurs achats immobiliers ! Que faut-il faire pour inverser la situation ?

real-estate-149902_960_720
Pas de gros bénéfices pour le marché immobilier parisien suite au Brexit !