Le Code de la consommation regroupe vos droits d’emprunteur

Emprunteurs, informez-vous de vos droits en consultant le Code de la consommation. Consolidé le 15 juillet dernier, ce document regroupe les dispositions législatives au droit de la consommation. En prenant connaissance des décrets qui y sont répertoriés, vous aurez l’assurance que le créditeur respecte bien les lois en vigueur lorsqu’il vous accorde un prêt.

code-de-la-consommation.jpeg
Consultez le Code de la consommation

Si vous détectez une quelconque anomalie par rapport à votre contrat, n’hésitez pas à en parler à votre conseiller. Une solution à l’amiable pourra ainsi être trouvée.

Surendettement : de nombreux Français souffrent de précarité financière

Selon une étude menée par l’association Crésus, il semblerait qu’un million de personnes soient en situation de surendettement en France. Cette enquête révèle notamment que la majorité des particuliers qui souffrent d’une précarité financière travaille toujours. Dans 37 % des cas, le montant dû est supérieur à 45 000 euros.

surendettement
Surendettement en France : le point

Si vous rencontrez d’ores et déjà des incidents de paiement, n’attendez pas qu’il soit trop tard ! Prenez les devants et faites-en part à votre créditeur. Ensemble, vous pourrez alors trouver un compromis. Parmi les solutions envisageables se trouvent le rachat de crédits ou encore la pause de mensualités, entre autres.

Taux Annuel Effectif Global : pourquoi est-ce un critère important ?

Les prêteurs mettent souvent le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) en avant lorsqu’ils font la promotion d’un crédit à la consommation ou à l’habitat. Vous vous demandez pourquoi le TAEG est un critère si important ? C’est parce qu’il représente le coût total du prêt, c’est notamment la somme d’argent que vous devrez payer en plus du capital emprunté. Ainsi, le taux d’intérêt le moins élevé représente l’offre la plus économique. Faites jouer la concurrence entre les créditeurs afin de dénicher la formule la plus abordable !

taeg
Analysez le TAEG lorsque vous soumettez une demande de prêt

Budget alloué aux enfants : un prêt personnel pour soutenir leurs projets

Un enfant s’épanouit souvent à travers sa passion. Quel est le passe-temps favori du vôtre ? Est-ce un prodige de la musique ? Aime-t-il faire de l’équitation ou encore chanter ? Toutes ces activités requièrent un petit budget. En effet, que ce soit pour acheter des instruments de musique, payer les cours d’équitation ou de chant, il faut mettre la main à la poche.

activite-enfants.jpeg
Financez les activités de vos enfants à l’aide d’un prêt personnel !

Malheureusement, tous les parents ne disposent pas forcément d’un apport personnel pour financer ce genre d’occupation. Une solution serait alors de penser à prendre un emprunt. Étant donné qu’il n’y a pas de mode de financement affecté à ce type de projet, il convient d’opter pour un prêt personnel ou un crédit renouvelable.

Si cela vous intéresse, consultez les professionnels adaptés et, selon le prix des cours dispensés, constituez un budget avant de formuler votre demande de crédit. Cela vous évitera de demander trop ou pas assez d’argent.

Pensez aussi à étaler le remboursement de l’emprunt sur une longue période si vous ne souhaitez pas que les nouvelles charges affectent votre pouvoir d’achat de façon considérable.

Enfin, pour toute assistance requise pour trouver la bonne formule de crédit consommation, tournez-vous vers un conseiller ! Ce dernier vous fournira toutes les informations précontractuelles dont vous aurez besoin.

Soldes d’été : financez vos achats à l’aide d’un prêt

Selon un communiqué publié sur le site officiel de l’administration française, il semblerait que les soldes d’été – qui ont débuté le 28 juin dernier – prendront fin le 8 août prochain. Cela vous laisse amplement le temps de profiter de bons plans et de faire de bonnes affaires.

soldes-ete
Profitez des soldes d’été à l’aide d’un prêt

Si vous n’avez pas suffisamment d’économies à votre actif pour effectuer des achats, pensez à prendre un prêt personnel ou un crédit renouvelable pour y remédier. Bon nombre de Français ont recours à ce mode de financement, alors pourquoi pas vous ?

Attention, il est toutefois important de noter qu’un crédit vous engage et doit être remboursé ! Vérifiez donc votre capacité de remboursement avant de vous engager. Par ailleurs, pour obtenir une prestation adaptée à votre budget, effectuez une simulation de crédit. Ce calcul vous donnera accès à un Taux Annuel Effectif Global prévisionnel. À savoir qu’en modifiant les champs portant sur les mensualités, la durée de remboursement et le capital, vous influencerez directement le TAEG.

Pour obtenir un crédit consommation dans les plus brefs délais, formulez dès maintenant votre demande de financement. Pour ce faire, passez par le service de crédit en ligne.

Rassurez-vous, même sur la Toile, il vous est possible de bénéficier de l’assistance d’un conseiller pour vous guider. Lancez-vous en toute sérénité !

Le cash résiste aux cartes de crédit et paiements via mobiles

credits-aux-entreprises

Le cash reste le mode de paiement favori des consommateurs

Malgré les différents modes de paiement qui existent aujourd’hui, le cash continue d’être très utilisé dans le monde. Il est même le moyen préféré dans 85 % des cas. Entre les cartes de crédit, PayPal, le paiement par mobile ou encore les chèquesa, le liquide permet de :

Mieux gérer ses dépenses

S’exonérer de frais et de taxes importants

Ne pas divulguer ses données personnelles

Voyager sereinement

Ne pas se sentir viser par d’éventuelles cyber attaques

Être libre de choisir le mode de thésaurisation concernant son épargne

Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique : les infos pratiques

Bonne nouvelle, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique a été prolongé jusqu’à la fin de cette année. Pour rappel, vous pouvez accéder à ce dispositif si vous réalisez des travaux d’économie d’énergie dans votre résidence principale.

À savoir que le CITE peut être cumulé à l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour couvrir les frais engendrés par les travaux. C’est valable depuis le 1er mars 2016, et ce, sans conditions de ressources.

Pour connaitre les conditions d’octroi du CITE, consultez l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

cite.png
Les infos pratiques au sujet du CITE