ASF : nouvelle progression du crédit conso

capacite-de-remboursement

Le crédit à la consommation affiche une progression

Si on en croit les dernières indications de l’Association française des sociétés financières (ASF), le marché du crédit à la consommation a une nouvelle fois progressé, et continue ainsi sur la bonne lancée des quatre dernières années. Ce redressement a d’ailleurs été possible grâce aux prêts non affectés.

Au cours du premier trimestre de 2018, le crédit à la consommation a progressé de 3,2 % en comparaison à la même période en 2017. Le rapport récemment publié par l’ASF précise également que la production a atteint 10 milliards d’euros aux trois premiers mois. Les prêts personnels ont été le principal moteur de cette progression en accusant une hausse de 1,5 %. On note également que les opérations de LOA (Location avec Option d’Achat) ont aussi contribué au redressement du crédit conso. Ce type de financement a affiché un bond de 15 % contre 13 % au cours de 2017.

Cependant, il faut souligner que le crédit renouvelable a légèrement reculé au début de l’année. Cette formule de financement, qui est libre d’utilisation, a ainsi affiché une baisse de 0,7 %. L’autre point important de cette étude indique que la LOA est de plus en plus utilisée par les particuliers alors qu’elle était initialement prévue pour les entreprises.

Advertisements

Crédits aux ménages : le prêt conso pour des achats importants

credit-auto

Le crédit à la consommation privilégié pour des dépenses importantes

Selon les récentes analyses de l’Observatoire des crédits aux ménages, un peu plus d’un foyer sur 4 détenait un prêt à la consommation en 2017. La majorité des emprunteurs ont d’ailleurs souscrit un emprunt de ce type pour réaliser des projets importants comme l’acquisition d’un véhicule ou encore la réalisation de travaux de rénovation.

On note ainsi que 43 % des ménages français souscrivent un crédit à la consommation pour acheter un véhicule, 23 % pour entreprendre des travaux dans leur domicile, 18 % pour acquérir des équipements pour la maison, 12 % pour régler des factures et 8 % pour des achats divers du quotidien. En 2017, 7 millions de particuliers ont fait appel à un crédit conso pour la réalisation de leurs projets. Pour mieux soutenir ces derniers, les établissements prêteurs mettent à leur disposition des crédits affectés et non affectés.

Ainsi, des solutions financières comme le crédit auto ou encore le prêt travaux sont directement liées à un achat spécifique. Si la transaction est annulée, le contrat d’emprunt l’est aussi. Les crédits non affectés, comme son nom l’indique, sont libres d’utilisation. Le prêt personnel et le crédit renouvelable en font d’ailleurs partie. Le souscripteur n’est également pas tenu de soumettre des justificatifs de vente.

Capacité de remboursement : l’évaluation est indispensable

Avant de souscrire un prêt à l’habitat, veillez à calculer votre capacité de remboursement. C’est une étape incontournable ! Et pour cause, cela vous permettra de déterminer la somme que vous pouvez emprunter sans risquer de faire face au surendettement. À savoir que les banques recommandent vivement que le taux d’endettement ne dépasse pas les 33 %.

capacite-de-remboursement.jpeg
Calculez votre capacité de remboursement avant d’emprunter

Le mieux serait de constituer un budget. Prenez en considération le Taux Effectif Global (TEG) prévisionnel obtenu lors d’une simulation pour effectuer les calculs nécessaires.

Projet d’acquisition immobilière : les solutions envisageables

Vous désirez acheter une résidence principale, mais le prix du logement représente un frein à votre projet d’acquisition immobilière ? Sachez que vous pouvez contourner ce problème en optant pour une durée de remboursement allant jusqu’à 30 ou 35 ans. En étalant le règlement des mensualités sur une longue période, vous augmenterez votre capacité d’emprunt. C’est un compromis qui devrait vous permettre d’acheter, plus facilement, votre premier logement. Pensez également à vérifier votre éligibilité aux aides de l’État. Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) pourrait, sous certaines conditions, vous soutenir dans ce projet.

pret-immobilier.jpeg
Les solutions financières susceptibles de vous aider à réaliser un projet immobilier 

Frais bancaires : ce qu’il faut savoir avant de choisir un banquier

Comme bon nombre de Français, vous désirez probablement disposer de votre propre compte bancaire ? Attention ! Avant de choisir un établissement prêteur spécifique et d’ouvrir un compte courant, il convient de comparer les frais bancaires. À savoir que chaque organisme financier détermine sa politique tarifaire. Néanmoins, la loi impose une limite pour certains frais. À noter que les frais bancaires retenus par la banque sont liés aux services fournis par celle-ci. Une somme supplémentaire est également retenue s’il  y a des irrégularités au niveau du fonctionnement de votre compte.

frais-bancaires
Tarifs bancaires : les infos pratiques

Pour être en mesure de comparer les principaux tarifs bancaires pratiqués sur le marché, je vous suggère de vous rendre sur le site tarifs-bancaires.gouv.fr. À travers cette plateforme, vous aurez l’opportunité de choisir un type d’établissement spécifique et de lancer une recherche par département. N’hésitez pas à y inscrire les informations demandées, ce site est sécurisé. C’est le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) qui vous propose ce service.

Pour en apprendre davantage au sujet des frais bancaires et de la façon dont ils sont calculés, je vous incite à faire appel à l’aide d’un chargé de clientèle. Il saura sans doute comment vous guider. Sinon, sur la Toile, vous trouverez des sites pédagogiques et des fiches d’information gratuites.

Ventes immobilières : un nouveau record historique dans l’ancien

Le saviez-vous ? Les ventes immobilières ont atteint un nouveau record historique sur le marché de l’ancien, l’an dernier. Selon un article publié par le site cBanque.com, il apparaît que 968 000 ventes ont été réalisées en 2017. Cela représente 120 000 transactions de plus qu’en 2016.

vente-immo
Le marché de l’immobilier ancien en 2017

À noter que le marché immobilier ancien bénéficie de faibles taux d’intérêt. Selon les derniers indicateurs publiés par l’Observatoire Crédit/CSA, par exemple, il apparaît que le tarif pratiqué en décembre était de 1,53 %.

Attention ! Il y a cependant quelques points bloquants. Par exemple, les logements situés dans les zones rurales ont du mal à trouver preneur. Puis, le prix des anciens biens immobiliers est en hausse ; le tarif fixé par les vendeurs a augmenté de 4 %. C’est surtout la valeur des appartements qui a été revue à la hausse. Cette dernière a grimpé de 5 %, contre 3,2 % seulement pour les maisons. Concrètement, à Paris par exemple, il faut compter 700 euros de plus qu’en 2016 pour le mètre carré.

La progression des prix ne s’arrête pas là ! D’ici le mois d’avril, une nouvelle hausse d’environ 9,3 % est envisageable.

Affaire à suivre… Pour ne rien manquer de toute l’actualité immobilière, restez connectés !

Automobile : comment financer l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion ?

Vous souhaitez acquérir votre propre automobile, mais vous ne savez pas comment couvrir les frais d’achat ? Sachez que différentes solutions financières sont envisageables pour financer l’achat d’une voiture ou d’occasion. Parmi les formules susceptibles de vous dépanner se trouvent :

financement-auto
Les financements automobiles envisageables pour s’acheter un véhicule
  • La Location avec Option d’Achat, plus connue sous le sigle LOA ;
  • Le crédit auto classique ;
  • La Location Longue Durée (LLD).

Je vous suggère de vous tourner vers un conseiller bancaire pour être en mesure de déterminer qu’elle offre convient le mieux à votre situation.