Ouvrir un Plan Épargne Logement avant 2018 : le bon plan du moment !

Il serait judicieux d’ouvrir un Plan Épargne Logement avant le 1er janvier prochain. Et pour cause, un PEL souscrit jusqu’au 31 décembre 2017 vous sera certainement plus profitable !

La version 2017 du Plan Épargne Logement vous donne l’opportunité de :

  • Profiter d’un taux de rémunération de 1 %.
  • Bénéficier d’une exonération fiscale sur les intérêts. Ce n’est qu’après 12 ans que votre PEL sera soumis à une imposition.
  • D’accéder à une prime d’État allant de 1 000 à 1 525 euros lorsque vous prenez un prêt à l’habitat d’au moins 5 000 euros.
pel.jpeg
Ouvrez un PEL avant 2018

Bon nombre de ces avantages disparaitront l’an prochain. En effet, les nouveaux Plans Épargne Logement seront imposés dès la première année de détention. Quant à la prime d’État, elle ne sera plus attribuée en 2018. C’est ce que prévoit le projet de loi de finances pour 2018.

Il serait donc judicieux d’ouvrir un PEL dès maintenant. Pour rappel, voici les conditions liées à l’ouverture d’un tel produit d’épargne :

  • Il est impératif d’être titulaire d’un seul PEL.
  • Il est obligatoire d’ouvrir un PEL chez l’établissement prêteur auprès duquel vous avez souscrit un Compte Épargne Logement (CEL).
  • Il faut effectuer un versement minimum de 225 euros.

Laissez un commentaire pour en apprendre davantage à ce sujet.

Advertisements

Livret A : le taux de rendement pourrait être bloqué à 0,75 %

Il se pourrait que le taux de rémunération du Livret A soit maintenu à son niveau actuel durant deux ans. C’est ce que révèle un communiqué paru sur le journal L’Opinion. Le gouvernement envisagerait notamment de fixer le taux de rendement à 0,75 %. Ce décret devrait être discuté la semaine prochaine en Conseil des ministres.

livret-a
Le taux de rendement du Livret A

Selon Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, le taux du Livret A devrait être inférieur au barème pratiqué actuellement. Les épargnants auraient donc tout à gagner si ce projet était validé.

Affaire à suivre !

Livret de développement durable et solidaire : les points clés à retenir

Vous vous demandez à quoi peut bien servir un Livret de développement durable et solidaire ? En tant que particulier, vous pouvez utiliser ce produit d’épargne rémunéré pour financer vos projets écologiques. Exonérés de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux, les dépôts (limités à 12 000 euros) effectués sur ce compte ainsi que l’intérêt généré (le taux de rendement est de 0,75 %) sont accessibles à tout moment.

Pour ouvrir un LDDS, une seule condition est à respecter, vous devez impérativement avoir un domicile fiscal en France.

Pour en apprendre davantage à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

ldds
Les infos pratiques concernant le LDDS

 

L’évolution des produits d’épargne en 2017

Le site pédagogique Les Clés de la Banque fait le point sur l’évolution des produits d’épargne. Une stabilité est à noter dans ce secteur d’activité. C’est notamment le cas au niveau du taux de rendement.

Par exemple, l’intérêt généré par le Livret A a été maintenu à 0,75 % le 1er août dernier. Ce barème est, pour rappel, valable jusqu’au 1er janvier 2018. Malgré ce faible revenu, les épargnants continuent à plébisciter ce produit d’épargne. La preuve, les dépôts sur les Livrets A ont augmenté. Au premier semestre, une hausse de 7,1 milliards d’euros a été notée.

epargne
Épargne : l’évolution des divers genres de placement

Concernant les autres livrets réglementés, le même taux de rémunération (0,75 %) est utilisé. C’est valable pour le livret bleu et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Ces différents placements représentent 15 % du patrimoine des Français. Fin décembre 2016, les versements avaient atteint 705 milliards d’euros. Annuellement, une croissance de 2,7 % a été recensée au niveau des dépôts.

Quant aux autres formes de placement, ils engendrent une rentabilité allant de 0,50 % à 1,25 %. C’est respectivement le cas pour le Compte Épargne Logement et le Livret d’Épargne Populaire.

Si vous avez des questions concernant ces différents types d’investissement, laissez un message dans la case commentaire.

Épargne : les placements envisageables

Placez vos économies dans un produit d’épargne afin de les faire fructifier. Parmi les diverses formes d’investissement envisageables se trouvent :

epargne.jpeg
Les produits d’épargne dans lesquels investir
  • Livret jeune
  • L’investissement en bourse
  • Livret de développement durable et solidaire (LDDS)
  • L’assurance vie
  • Plan d’épargne retraite populaire (Perp)
  • Compte épargne logement (CEL)
  • L’épargne salariale (Plan d’épargne entreprise/Plan d’épargne pour la retraite collectif)
  • Livret A
  • Livret d’épargne populaire (LEP)
  • Plan épargne logement (PEL)
  • Compte à terme (CAT)

Des fiches pratiques sont accessibles au sujet de chacun de ces placements sur le site officiel de l’administration française, consultez-les !

Compte Épargne Logement : le moyen d’obtenir un prêt

Le saviez-vous ? À travers le Compte Épargne Logement, il vous est possible d’obtenir un prêt immobilier à un taux réduit comparativement au tarif pratiqué sur le marché de la pierre. Ce crédit peut notamment être utilisé pour acquérir un logement ou procéder à des travaux d’amélioration dans sa résidence.

cel.jpeg
Obtenez un prêt à travers votre Compte Épargne Logement !

Attention ! Dans le cadre d’un CEL, l’octroi du prêt à l’habitat est soumis à certaines conditions. Déjà, le Compte Épargne Logement doit être ouvert depuis au moins 18 mois. Puis, ce produit d’épargne doit avoir généré un minimum d’intérêt.

C’est d’ailleurs en se basant sur ce critère ainsi que sur la durée de l’emprunt que le montant du crédit immobilier est fixé. Au maximum, ce dernier peut atteindre 23 000 euros. Quant aux mensualités, elles peuvent être étalées sur 2 à 15 ans.

Enfin, s’il vous faut un capital plus élevé, sachez qu’il vous est possible de cumuler le prêt obtenu à travers un CEL au crédit accessible via un Prêt Épargne Logement (PEL). Au total, la somme issue de ces dispositifs ne peut excéder 92 000 euros.

Enfin, si vous prenez un prêt, sachez que vous êtes également susceptible de bénéficier d’une prime versée par l’État. Rendez-vous sur le site officiel de l’administration française pour en apprendre davantage à ce sujet.

Livrets A : n’auriez-vous pas oublié l’existence d’un compte épargne ?

4,6 millions de Livrets A ont été oubliés par leurs titulaires… C’est ce que rapporte un article publié sur le site Cbanque.com. Fin 2016, c’est un montant avoisinant un milliard d’euros qui a été transféré à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Une partie de cette somme ne vous appartiendrait-elle pas ? Pour en avoir le cœur net, rendez-vous sur la plateforme ciclade.caissedesdepots.fr. Mis en place par la CDC, c’est un service qui vous permet de retracer un produit d’épargne ou compte bancaire laissé à l’abandon.

livret-a
Détenez-vous un Livret A transféré à la CDC ?