Les taux directeurs de la BCE restent fixes

À la suite d’une réunion du conseil de ses gouverneurs, la BCE a préservé ses taux directeurs à zéro. Il est à noter que ces derniers agissent en tant que référence pour le crédit en zone euro. Par ailleurs, la Banque centrale européenne poursuivra son programme consistant à racheter mensuellement 60 milliards € d’obligations publiques et privées. Tandis que le taux de prêt marginal a été maintenu à 0,25%, celui du dépôt au jour le jour est descendu à -0,40%. Ce niveau négatif constitue une première depuis juin 2014.

taux directeurs.jpeg
Le point sur les taux directeurs de la BCE

Remboursement anticipé : qu’en dit la loi ?

Tout souscripteur à un crédit conso dispose du droit de s’acquitter de la totalité de ses mensualités avant l’échéance de son contrat. Toutefois, le remboursement anticipé doit se faire en respectant les règlements imposés par le Code de la consommation.

remboursement-anticipe.jpeg
Le remboursement anticipé d’un point de vue légal

Normalement, les clients ne sont pas tenus de payer d’indemnisations à leur prêteur pour le remboursement anticipé. Cependant, les établissements de crédit et les banques sont autorisés à réclamer des pénalités sous certaines conditions.

Quand un écart de plus 12 mois sépare le remboursement anticipé et la date de fin du contrat, 1 % du montant du prêt est prélevé. Par contre, lorsque ce délai ne dépasse pas un an, une indemnisation de 0, 5 % est taxable.

Si l’emprunteur rembourse prématurément un montant excédant 100 000 € sur un an, la société de crédit ou l’institution bancaire peut exiger des indemnités. Par contre, ce droit est annulé si :

  1. le taux de crédit est instable au moment du paiement
  2. il s’agit d’un crédit renouvelable
  • le montant est payé par un assureur qui couvre le remboursement du prêt
  1. le contrat fait mention d’une autorisation de découvert

Au cas où un remboursement partiel représente moins de trois fois le montant de la prochaine mensualité contractuelle, le prêteur est en mesure de le refuser.

Simulation de crédit : anticipez la portée de vos engagements

Vous êtes sur le point de contracter un prêt ? Préparez déjà votre futur budget mensuel en effectuant une simulation de crédit. Après avoir trouvé un simulateur, il vous suffira de renseigner le montant et le type d’emprunt voulu pour pouvoir ajuster la période de remboursement, ainsi que les mensualités en fonction de vos attentes. De plus, en utilisant différents simulateurs en ligne, vous serez en mesure de comparer les offres et de faire jouer la concurrence à votre avantage. Finalement, prenez également le temps de prendre des conseils pour ne pas être pris au dépourvu par la suite.

simulation credit
Une simulation de crédit vous permettra de mieux vous préparer

Les LOA et les prêts perso en hausse lors du premier trimestre de 2017

Le début de l’année 2017 a été favorable à la production des prêts perso qui a grimpé de 7,5 % pour atteindre un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros.

À l’instar de l’emprunt sans justificatif, la Location avec Option d’Achat et le crédit alloué pour l’achat des voitures d’occasion ont également été revus à la hausse. Tandis que les LOA pèsent 1,4 milliard d’euros avec une progression de 30,1 %, la production des prêts pour les véhicules d’occasion a grimpé de 7,6 %.

credit-auto-voiture-familiale
Les LOA a connu une progression de 30,1 %

Par contre, une chute de 16,9 % a été enregistrée en ce qui concerne les crédits affectés pour les voitures neuves. Ceci a notamment provoqué un repli de 0,5 % dans la production de prêts liés à l’achat d’un bien. D’un point de vue général, le financement automobile a produit 2 milliards d’euros, ce qui équivaut à une hausse de 11,6 %.

Qu’en est-il de l’évolution globale de la production des crédits conso ? Comme l’attestent les chiffres de l’Association Française des Sociétés Financières portés sur le premier trimestre 2017, une progression de 6,2 % sur un an a été notée pour les transactions liées au crédit à la consommation.

Si cette hausse suit la bonne dynamique débutée en 2015, elle est toutefois inférieure de 12,4 % au niveau exceptionnel atteint en septembre 2008.

Le Livret A ou le placement préféré des Français

Pour leurs placements, un grand nombre de Français choisissent le Livret A. Pour preuve, 61,1 millions de ce compte épargne sont ouverts dans tout l’Hexagone. Avec un plafond autorisé à 22 950 € et un taux de 0,75 %, les montants économisés sont d’une disponibilité garantie. Placé sous le contrôle de l’État, le Livret A peut être activé à tous les individus indépendamment de leur âge et de leur statut fiscal. Toutefois, chacun est autorisé à n’en détenir qu’un seul.

Taux_Livret_A.svg
Le Livret A ou le placement préféré des Français

Crédit : distinction entre les différents types de prêts

Les possibilités de crédit sont multiples pour les consommateurs, toutefois, chaque type de prêt a ses spécificités. Tandis que l’emprunt affecté est directement lié à un bien particulier (ex. voiture), le prêt personnel vous permet d’effectuer vos achats librement. À l’instar de ce dernier, le crédit renouvelable ne nécessite aucun justificatif, cependant les modalités de remboursement diffèrent. Ici, vous disposez d’une réserve d’argent qui se reconstitue à mesure que vous remboursez les sommes empruntées. Finalement, il existe également le microcrédit, un prêt alloué  aux personnes non éligibles aux emprunts classiques.

euros
Crédit : distinction entre les différents types de prêts

Les TPE ont difficilement accès aux crédits

Si les faibles taux d’intérêt ont permis à plusieurs entreprises de contracter des emprunts, cela n’a pas été aussi fructueux pour les TPE (très petites entreprises).

Le dispositif fiscal de suramortissement, mis en place en 2015, étant arrivé à son terme, le mois de février 2017 a vu une hausse de 2,8% du nombre de crédits accordés aux PME. En mars, les prêts d’équipement en cours ont grimpé de 6,3 %. Cependant, ces progressions globales ne reflètent pas la tendance en ce qu’il s’agit des entreprises à moins de 10 employés.

credit-en-ligne
Les TPE ont difficilement accès aux crédits

Selon la Banque de France, 82 % des demandes des TPE, soit une baisse de 3 % par rapport au 4e trimestre de 2016, ont été acceptées depuis janvier. Par opposition, les PME ont reçu une réponse positive dans 94 % des cas. Le bilan trimestriel est d’autant plus accablant pour les TPE vu que le nombre d’entre elles bénéficiant des crédits de trésorerie est passé de 70 % (fin 2016) à 66 %. L’écart est également flagrant ici, car les PME sont parvenues à contracter cet emprunt dans 82 % des cas.

Les raisons de cette disparité sont multiples. D’une part, les banques sont réticentes à l’idée d’accorder un prêt aux TPE, car la relative instabilité de ces dernières accroît le risque financier. D’autre part, la fermeture de plusieurs agences bancaires répandues en France n’a pas arrangé les affaires des TPE. Selon François Asselin, président de la CPME, « Cette moindre proximité sur le terrain va complexifier les relations entre les banques et les très petites entreprises ».

L’introduction d’un fonds de garantie a notamment été faite pour remédier aux problèmes des TPE.