OCDE : le revenu de base, pas une solution pour combattre la pauvreté

D’après l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques), un revenu de base uniforme non financé par les fonds publics ne serait pas une solution efficace pour combattre la pauvreté. L’organisation est arrivée à cette conclusion après avoir mené une étude intitulée « le revenu de base, que changerait-il ? ». Dans cette note, l’OCDE a envisagé les effets de cette éventuelle prestation sur la Finlande, la France, le Royaume-Uni et l’Italie.

credit-offre-validite
 Le revenu de base ne seraient pas efficace dans le combat contre la pauvreté

Pour les quatre pays susmentionnés, ce revenu de base – qui serait sujet aux impôts – influerait probablement le mode de vie des habitants. Si cela peut se révéler positif pour certains, les sans-emploi ainsi les préretraités italiens et français en sortiraient perdants. Dans l’Hexagone, les foyers de la classe moyenne, surtout ceux qui ne sont pas éligibles à des allocations sous condition de ressources, seraient gagnants. Le constat serait le même pour le Royaume-Uni et la Finlande. En revanche les ménages à faible budget seraient quant à eux défavorisés. Cela engendrerait alors une hausse dans le taux de pauvreté.

 

Dans le scénario envisagé par l’OCDE, les mineurs bénéficieraient de 100 euros et les adultes (18-62 ans) de 456 euros mensuellement, sans condition de ressources. Dans ce cas, les études ont montré que non seulement cela entraînerait une réduction des allocations sociales et familiales, mais il alourdirait également la fiscalité.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s